Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 20:42
Un passeur de mémoire  et ami nous a quittés !

Jean-Marc BOCCARD

FUNERAILLES de Jean-Marc BOCCARD

Allocution du Président Hubert BORNENS

SEYNOD LE 25 novembre 2015.               1.

 

 

C’est avec une infinie tristesse qu’au nom de notre Union Départementale, je rends hommage aujourd’hui à notre ami, Jean Marc BOCCARD.

 

Sa maladie contre laquelle il n’a pu lutter, a triomphé. Il y a peu de temps encore il nous rendait visite au bureau et lors de notre dernière rencontre, avec calme et lucidité, il nous expliquait les effets peu efficaces des traitements. Face à cette situation, il montrait une force morale remarquable qui forçait l’admiration.

 

Jean Marc avait perdu ses parents ; sa maman en 1944 et son papa en 1958 ; il était né en 1938. Après de brillantes études, il est incorporé à Mont de Marsan dans un régiment de parachutistes. En Kabylie, il servira au 3ème RPIMA, comme Caporal Chef. Ces 18 mois de guerre en Algérie lui valurent de recevoir la Croix de la Valeur Militaire et celle de combattant. A son retour, il occupera différents postes à la SNCF comme cadre chargé du fret et cela, dans diverses régions de France.

 

Malgré ses occupations professionnelles importantes, il assumera le poste de trésorier, puis de Président du Centre Ecole de parachutistes des Savoie ; il sera Vice-Président de l’US Rugby d’ANNECY, puis éducateur ; ses engagements lui valurent de recevoir la Médaille de la jeunesse et des sports.

 

Homme sérieux, dévoué, consensuel, il avait une grande connaissance du monde combattant.

 

Il devient Président de la section de MARIGNIER depuis 2011, puis co-président en raison de sa venue sur la commune de SEYNOD.

 

Membre du bureau départemental, avec fonction de Vice-Président, il avait en charge la commission Mémoire dont le rôle a été prépondérant dans l’édition du livre «La Tourmente » dont il était le co-auteur, ainsi que la réalisation d’une exposition sur la guerre d’Algérie. A plusieurs reprises sur le plan national à l'UNC, il a été invité en raison de son implication dans cette réalisation exceptionnelle. L’avenir de l’Association était aussi l’un de ses soucis ; Il avait partagé activement à la réalisation d’une étude prospective et tenait à nous apporter son aide dans la mise en œuvre des résultats de celle-ci.

 

Jean Marc a tissé un maillage de relations exceptionnelles en Haute-Savoie et en Isère. Tous ceux qui l’ont côtoyé n’oublieront pas cet homme animé d’un souci du bien commun ; il a été le défenseur des valeurs qui élèvent l’homme par son sens de l’amitié, de la loyauté, de l’abnégation et du service.

 

Oui, nous venons de perdre un ami fidèle, un responsable avisé, un homme généreux. Sa voix, la justesse de ses mots, sa passion pour notre histoire, son sens des responsabilités, ses engagements envers les élèves des collèges et lycées, n’avaient d’égal que sa gentillesse et sa sensibilité.

 

Sa force tranquille inspirait confiance. Homme consensuel, il trouvait le bonheur dans la bonne conduite de ses activités et ses engagements associatifs, dans le respect de ses interlocuteurs.

 

En reconnaissance pour l'ensemble de ces engagements et ses qualités humaines la Nation lui accordait cette haute distinction l'Ordre National du Mérite.

 

Avec ses amis de MARIGNIER, avec les membres du bureau départemental, tous à ses côtés se sont engagés pour des causes qui valent la peine d’être vécues.

 

Nos souvenirs feront partie de cette richesse que nous conserverons pour donner à notre modeste vie une raison d’être et la rendre à nos yeux digne d’être vécue.

 

Je pense avec affection à toute sa famille, enfants, petits enfants ; qu’elle soit remerciée pour avoir accepté de le partager avec sa seconde famille, l’Union Départementale AFN - OPEX.

 

Jean Marc dans ce lieu de repos qui va être le tien désormais  tous nous espérons que ce monde qui t’accueille, soit un monde de Paix.

 

Encore merci pour tout ce que tu as donné ; je t’assure que ton image et nos souvenirs communs, nous accompagneront dans nos missions et dans nos vies d’hommes blessés par ta disparition.

 

 

 

                                                                             HB/23.11.2015

Partager cet article

Repost 0
Published by ACBIVIERS