Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 13:44

 

En ce 8 Décembre matinal, brumeux et froid, dans l’ambiance bucolique du cimetière de Poisat, ils étaient tous là les drapeaux des sections  de l’UNC Dauphiné de Tencin, Lapierre, de Biviers, de St Ismier, de Bernin , de Montbonnot,du plateau Matheysin, du Vercors, de Belledonne, et  Meylan, avec leurs présidents, et leur fidèles porte-drapeaux y compris celui des croix de guerre porté par le Lieutenant BOUISSOU et son président le Commandant VERSINI. La maison du Rapatrié était représentée par Roland DAPORTA membre de l’UNC.

Toute la famille de Brahim était présente et Salima REMLI la fille ainée rappela combien leur père les avait aimés, protégés, éduqués.

Puis vint l’intervention de Pierre CHAUVET, président de l’UNCD

Il rappela les raisons de l’intervention de l’armée française en Algérie en 1830, mandaté par les puissances européennes pour faire cesser les actes de piraterie qui empêchaient tout commerce ,ainsi qui la pratique de l’esclavage depuis plus de deux siècles dans le bassin méditerranéen, par l’empire ottoman au départ de ses bases d’Alger, Tunis et Tripoli avec comme conséquence la capture de près deux millions d’hommes, femmes et enfants vendus dans tout le Magreb et le reste de l’Afrique.(A l’arrivée des hommes du comte de BOURMONT,  il y avait encore plus de cent captifs dans la chiourme du Bey d’Alger) Dès 1840 ,la France décida de rester en Algérie afin d’assurer le développement de ce nouveau territoire.

Il fut alors décidé de créer une armée d’Afrique incorporant des soldats musulmans dans des régiments de tirailleurs, de chasseurs d’Afrique, de spahis, qui participèrent ensuite à tous les combats de l’Armée Française ,au Magreb, au Mexique ,en Crimée, au Levant, pendant les premières et deuxièmes guerres mondiales.

Cette tradition fut poursuivie pendant la guerre d’Algérie puisque les soldats français musulmans qui représentèrent jusqu’à 225000 hommes furent en plus inclus dans d’autres unités telles que les groupes d’auto-défense, les harkis, les moghaznis

C’est dans la harka d’un régiment d’infanterie en Algérie que Brahim s’engagea  après avoir fait 28 mois de services militaires à Landau, dans un régiment de tirailleurs en Allemagne.

Au moment de ces terribles , dramatiques et stupides accords d’Evian qui furent tout de suite dénoncés par le FLN et jamais appliqués, Brahim fit confiance à la France, refusa comme la majeure partie des harkis d’intégrer l’armée algérienne et pour raison familiale resta en Algérie.

Très rapidement la situation se dégrada , BOUMEDIENNE et Ben BELLA refusant la présence des Européens après l’indépendance de juillet 1962.

Les massacres de plusieurs milliers d’Européens à Oran déclenchèrent un exode qui vida le territoire de plus d’un million de Pieds Noirs en deux mois.

Profitant du départ progressif de l’Armée Française, les nouveaux dirigeants entreprirent le génocide des harkis restés en Algérie et fidèles à la France. Cent cinquante mille anciens combattants musulmans français périrent ainsi dans d’atroces souffrances.

L’Armée algérienne des frontières ,  qui n’avait jamais combattu, liquida également pour faciliter sa prise de pouvoir, les fellaghas combattants de l’intérieur qui restaient encore

Brahim REMLI fut interné dans le sinistre camp de Lambèse , ville située au sud de Batna dans les Aurès. S’il échappa à la mort c’est parce que le FLN avait besoin de main d’œuvre pour le déminage de la frontière tunisienne. Pendant sept années  , il fut régulièrement battu, torturé, victime d’arme à feu et ne dut  son salut qu’à la Croix Rouge Internationale qui le sauva miraculeusement.

Rentré en France, handicapé à 90 pour cent , il sera porte drapeau pendant quarante années pour l’UNC.

Ses camarades et la France se souviendrons de lui , ils sont fiers de cet homme qui s’est sacrifié pour sa famille et son pays

 

Les honneurs militaires furent ensuite rendus au harki  Brahim REMLI suivis de la minute de silence et d’une Marseillaise chantée par tous les participants

L’Union Nationale des Combattants du Dauphiné offrit ensuite à la famille REMLI un jeu complet des décorations de leur père

 

PC

Cérémonie en mémoire de notre  ami Brahim REMLI, 8 Décembre 2015
Cérémonie en mémoire de notre  ami Brahim REMLI, 8 Décembre 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by ACBIVIERS