Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 18:38

Vous pensez que les Français commencent à comprendre ?
Je crois que les Français sont en train de sortir de "l’assoupissement nucléaire" dans lequel ils ont été volontairement maintenus et de comprendre que leur sécurité exigeait des forces armées à la hauteur des enjeux. Héla, il aura fallu le bain de sang du 13 novembre pour que notre exécutif sorte de sa léthargie ! Le Bataclan a évidemment facilité cette prise de conscience citoyenne … et quelque part, c’est mon grand regret. Mon livre a été publié très exactement quinze jours avant cet acte barbare ; or, mon espoir était justement de créer un sursaut qui aurait peut-être permis d’éviter ce massacre. Notre ennemi a été trop rapide, encore cette fois.
Alors, il faut continuer à placer nos responsables politiques devant leurs responsabilité et remonter en puissance très vite. Ce ne sont pas les mesurettes du discours de Versailles qui suffiront pour reconstruire ce que vingt-cinq années de mépris des armées ont détruit. Je pense que, après Charlie et le Bataclan, nous n’éviterons pas un troisième, peut-être même un quatrième attentat sur notre sol, mais si l’Etat retrousse ses manches et a le courage politique d’afficher puis de se tenir aux vrais priorités budgétaires, alors nous éviterons peut-être le cinquième et le sixième.
L’après-Charlie a été raté, j’espère que nous ne "raterons" pas l’après-Bataclan, même si je ne suis pas très optimiste.
 
Avec le déploiement de Sentinelle, un volume considérable de forces se retrouve fixé sur le territoire national – et ne combat donc pas l’ennemi ailleurs. Comment analysez-vous ce déploiement ?
Clairement comme un échec et une gabegie. Un échec, parce que le dispositif a été aisément contourné par notre ennemi et qu’il le sera encore tout aussi aisément à l’avenir. Vous pouvez placer un soldat devant tous les lieux présentant un risque – et vous n’en n’aurez jamais assez ! – mais vous n’empêcherez pas l’ennemi d’aller trouver ailleurs une nouvelle cible molle et à haut rendement médiatique. Il est dans la vocation de toute forteresse de tomber un jour et de toute fortification d’être contournée ; c’est vieux comme la guerre et, nous Français, nous avons suffisamment payé l’effondrement de notre rêve de béton en mai 40 pour ne pas retomber dans le piège. La ligne Maginot, imposée contre l’avis des militaires, fut un mensonge politicien aux Français : "nous allons vous protéger de la guerre à bas coût". Aujourd’hui, même manœuvre qui ne fonctionnera pas. La vérité, c’est que la guerre se gagne toujours par un effort de guerre correspondant aux enjeux et un engagement proactif qui suppose la mobilité : bref, l’exact inverse de Sentinelle dont l’appellation même est porteuse d’inefficacité. Se contenter de faire passer les effectifs de Sentinelle de 7000 soldats à 10.000, c’est faire du cosmétique quand nous sommes face à une rupture stratégique !

Partager cet article

Repost 0
Published by ACBIVIERS