Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Formulaire d'adhésion

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

16 mars 2019 6 16 /03 /mars /2019 11:25
Cérémonie religieuse en l'église de Biviers pour les obsèques de Paul Charles
Bonjour à tous.
 
Je représente les Anciens Combattants de la commune et une importante association départementale, l'UNC Alpes Dauphiné.
J'interviens pour rappeler le passé militaire  de Paul et les trois décisions importantes qu'il dut  prendre pendant ces événements.
 
Je souhaite qu'elles servent d'exemple aux jeunes qui liront ces lignes.
 
Il fut d'abord volontaire pour intégrer les "Chantiers de Jeunesse " en 1943, dans l'Ain, institution qui remplaçait le service militaire, interdit par le Reich allemand dans la zone sud, encore libre.
Ce service, animé par des militaires, ressemblait à du scoutism;, on y faisait  du sport, cultivait le vivre ensemble et des valeurs nationales et civiques. Des travaux de bûcheronnage lui donnait  aussi une utilité.
Plus de 100000 jeunes de la classe 43 ayant fait les "Chantiers de jeunesse" s'engageront en 1944-1945 dans la 1ère armée française 
Paul obtiendra de son commandant, à l'issue du stage, une superbe et élogieuse mention sur le  certificat de fin de stage.
 
Puis c'est la convocation au camp d'aviation de Paray le Monial, ou il va apprendre qu'il est désigné pour le Service du Travail Obligatoire (STO) en Allemagne.
Paul va décider de refuser, deuxième décision, de s'enfuir et de se cacher chez son oncle Revel- Mouroz à St Jean le Vieux dans le massif de Belledonne.
Il participera d'ailleurs à quelques actions avec la Résistance locale.
 
Dès Novembre 1944, troisième décision importante de sa vie, il s'engagera dans la 1ère armée française "pour la durée de la guerre"!
Il participera sur le sol français à la fin des combats et occupera le territoire allemand du 24 mai au 11 novembre 1945.
 
A la demande du Général Pichot- Duclos (père), devenu maire de Biviers à la Libération, il intégrera la section d'Anciens Combattants du village, puis maintiendra sa participation avec le Colonel Bertrand, le Général Pichot-Duclos (fils) et moi même.
Il assistera, malgré ses difficultés physiques, aux cérémonies patriotiques jusqu'au bout de ses forces.
Il restera dans la mémoires de ses camarades, comme un homme enjoué, gai et serviable.
 
Il était titulaire de la Croix du Combattant, de la Médaille de Reconnaissance de la Nation et de la Médaille Commémorative de la seconde Guerre Mondiale
 
Pierre Chauvet
President UNC Alpes Dauphiné

Partager cet article

Repost0

commentaires