Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 18:07
Repost 0
Published by ACBIVIERS
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 18:06
Repost 0
Published by ACBIVIERS
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 18:04
Repost 0
Published by ACBIVIERS
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 22:00
Repost 0
Published by ACBIVIERS
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 22:25
Repost 0
Published by ACBIVIERS
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 22:23
 
2017 FAG 070 066C'est un public assez modeste qui a participé, à la cérémonie de commémoration de l'appel du 18 juin 1940, sur la place des Palmistes de Cayenne, aux côtés des forces armées en Guyane.
Cette commémoration placée sous la présidence de M. Martin Jaeger, préfet de la région Guyane, et du général de division aérienne Pierre-Jean Dupont, commandant supérieur des forces armées en Guyane, en présence de nombreuses autorités civiles et militaires, était l’occasion de se rappeler du 77e anniversaire de l’appel historique du général de Gaulle et du ralliement de Félix Éboué, comme beaucoup d’autres français des départements d’Outre-mer.
Refusant la capitulation de la France face à l’ennemi nazi, le général de Gaullerejoint Londres afin d’y poursuivre le combat. Le 18 juin, il lance depuis la BBC son célèbre appel à continuer la lutte, acte fondateur de la France Libre : "Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas".
Après les dépôts de gerbe, M. Martin Jaeger, préfet de la région Guyane, a symboliquement rallumé la flamme au pied de la statue de Félix Éboué devant des anciens combattants émus et une très jeune chorale qui a repris deux refrains de l’hymne national.
Anciens et jeunes enfants, civils et militaires, cette cérémonie symbolisait l’union qui a marqué les Français il y a 77 ans.
 
 
Capitaine ® LE CAVELIER Patrick
S4
9ème Régiment d’Infanterie de Marine
Repost 0
Published by ACBIVIERS
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 22:22
 
 
2017fag 061 001 105
Le samedi 10 juin 2017, les Forces Armées en Guyane (FAG) ont conduit une opération de police des pêches renforcée contre quatre navires de pêche étrangers à l’est des eaux françaises de la zone maritime Guyane.
Pour porter un coup d’arrêt au pillage halieutique perpétré par les pécheurs illégaux dans les eaux de la Guyane, les FAG ont engagé en nombre moyens maritimes et (...)
aériens pour une opération d’ampleur aux abords de la délimitation maritime entre la France et le Brésil, théâtre de fréquentes incursions de navires de pêche illégaux.
 
Déployés dans la plus grande discrétion, le Patrouilleur Léger Guyanais (PLG) « La CONFIANCE », le patrouilleur P400 « La GRACIEUSE », les vedettes côtières de gendarmerie maritime « ORGANABO » et « MAHURY » ainsi que plusieurs moyens d’intervention rapide ont fondu vers 17h00 sur un groupe de 4 navires de pêche en provenance du Brésil, sous la surveillance aérienne d’un hélicoptère FENNEC.
La rapidité de l’approche a surpris les pêcheurs illégaux. Dans une manœuvre désordonnée et non sans violence, ils ont tenté de se soustraire aux contrôles et d’empêcher la montée à bord des équipes de visite. Toutes ces tentatives d’opposition ont été mises en échec par la fulgurance de l’intervention, le caractère dissuasif du dispositif engagé et la détermination des marins des unités d’intervention qui ont pu rapidement se rendre maître des navires et imposer la souveraineté de l’Etat dans ses eaux.
Compte-tenu des oppositions au contrôle et des infractions commises à la réglementation des pêches, le déroutement de ces navires a été ordonné par la direction de la mer pour les saisir et poursuivre les contrevenants. Les 28 capitaines et membres d’équipage ont ainsi rejoint Dégrad-des-Cannes dans la nuit, sous le contrôle de gendarmes maritimes en renfort venus appuyer le travail des équipes locales pour cette phase administrative et judiciaire essentielle. Au bilan, la prise est belle avec en particulier le « Comte Silva » parmi les navires déroutés, navire de pêche amiral de plus de 20 mètres, flambant neuf et parfaitement équipé : on ne le verra plus dans les eaux de Guyane.
La réussite de cette opération de police des pêches confirme la cohérence du dispositif des FAG alliant moyens aériens pour la surveillance et la protection et moyens maritimes récemment renouvelés pour lutter contre la pêche illicite dans les eaux de la Guyane. L’arrivée du PLG « La CONFIANCE » et de ses nouveaux moyens d’interception, capable de conduire de jour comme de nuit des opérations de contrôle vient durcir l’arsenal répressif auquel contribuent les nombreux services mobilisés (armées, gendarmerie, Douane, CROSS AG, direction de la mer, police aux frontières), sous la coordination du préfet délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en Mer.
Repost 0
Published by ACBIVIERS
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 22:23
Repost 0
Published by ACBIVIERS
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 21:51

Ainsi, le Penelopegate n’a pas que nui à François Fillon, il a surtout privé l’électorat de la droite et du centre de représentation. Les délateurs acharnés d’hier sont éliminés ou écartés à leur tour, comme dans un jeu de quilles ; parfois on leur donne de belles béquilles (présidence d’un groupe à l’Assemblée). «L’arroseur arrosé», si plaisamment filmé par les frères Lumière, nous divertit et surtout nous distrait de l’essentiel. «Tel est pris qui croyait prendre», disons-nous avec La Fontaine («Le rat et l’huître»). En allemand, cela s’appelle Schadenfreude, «joie maligne». Comme pour le Prince de Ligne, «l’humeur, l’horreur, l’honneur» éloignent le bipède votant des siennes affaires, celles de la Cité. Comme si ces «révélations» ne suffisaient pas, voilà que l’auguste institution de la rue Cambon dévoile, dans son audit des finances du quinquennat précédent, «l’insincérité» des comptes publics où ancien président et ministres ont rivalisé dans la cosmétologie budgétaire, maquillant tout simplement la réalité des chiffres, partant trompant en toute impunité les citoyens médusés, après avoir été pressurés par une fiscalité démente. Sous la Révolution française, ils auraient été condamnés pour « friponnerie ».

Repost 0
Published by ACBIVIERS
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 08:06

 

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS