Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 06:17

 

C'est face à une foule nombreuse que fut célébrée à Biviers cette commémoration qui s'inscrivait dans le cadre du 70 ème anniversaire de la libération de la France.

 

Avec l'assistance d'une escouade de l'association du 140 ème régiment américain d'infanterie,  son drapeau ( pdt gérard Guetat,), son armement et ses véhicules, des personnages de la Résistance, avec l'aide d'un étudiant de sciences po réserviste du 93 ème RA, Hugo Roumillac, Pierre Chauvet  Pdt des Anciens Combattants (UNC Dauphiné) remis le diplôme de porte drapeau, 10 ans, à Alexandre Cohen.

 

 Mme Evelyne Parrens nouvelle maire adjointe, le nouveau correspondant défense Mr Olivier Martin  et des enfants de la commune, hissèrent les couleurs, fleurirent le monument aux morts et reprirent en choeur l'hymne national.

Même émotion, même ferveur à Bernin, Saint-Ismier, La Détourbe.

 

 

 

 

P11301052014 UNC 8 mai StIsmier 112014 UNC 8 mai la Detourbe 4

 

    Ajouter 2359Ajouter 2377

 

Ajouter 2368

  Ajouter 2362 

 

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 21:21

 

Un épisode peu connu (pour ne pas dire tout à fait méconnu) , de récupération  
des évadés de Dien Bien Phu par le colonel SASSI (raconté par lui-même) 

 

 

Vidéo à la mémoire du colonel Jean Sassi (1917-2009). Né au protectorat français de Tunisie d'une famille corse (d'où l'accent), ancien commando Jedburgh du BCRA il est volontaire pour l'Indochine en 1945 (Force 136). Après 4 ans au 11e Choc du SDECE en métropole, Jean Sassi retourne au Laos où il recrute plusieurs maquis d'autochtones. Avec l'aide de 2 000 partisans Méos (Hmongs) et Laotiens (tous volontaires, le Laos est indépendant depuis 1953), il met sur pied l'Opération D (D pour Desperado, alias "Opération Condor"), une colonne de secours, destinée à évacuer la garnison assiégée de Dien Bien Phu.

Repost 0
Published by ACBIVIERS
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 21:08

Par Francetv info avec AFP

Mis à jour le 08/05/2014 | 09:56 , publié le 08/05/2014 | 08:44

Un soldat français de la Légion étrangère a été tué en opération, au nord du Mali, dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 mai, annonce l'Elysée. Il a été victime d'un "engin explosif improvisé", selon Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense. Le soldat était un sous-officier du 2e régiment étranger de parachutistes de Calvi. La mort de ce légionnaire porte à huit le nombre des soldats français tués au Mali depuis le lancement le 11 janvier 2013 de l'opération militaire française Serval.

Le président de la République, François Hollande, a exprimé sa "profonde tristesse", saluant le "sacrifice de ce légionnaire français". Il a exprimé sa "totale confiance" aux forces françaises engagées dans la lutte "contre les groupes armés terroristes". Ces groupes, a-t-il souligné, "tentent de soumettre les populations à leur idéologie destructrice en les privant de leur droit à la sécurité et au développement".

Une présence militaire au Mali "le temps qu'il faudra"

Le ministre de la Défense a indiqué sur BFMTV que la "phase de guerre frontale contre les groupes jihadistes" touchait à sa fin. "Nous sommes en train de nous réorganiser pour avoir une conception régionale du contre-terrorisme", a expliqué Jean-Yves Le Drian, précisant que 1 000 soldats français allaient être concentrés près de la ville de Gao et 3 000 autres sur la "bande sahélo-saharienne".

Selon le ministre, "il restait au Nord la volonté d'un certain nombre de groupes de jihadistes de se reconstituer. Ils sont beaucoup moins nombreux mais ils n'ont rien à perdre, ils laissent leur vie et donc il faut lutter de manière extrêmement précise contre toute forme de regroupement, de recrudescence des groupes jihadistes dans cette partie du Mali". Désormais, "les forces des Nations unies sont là et l'armée malienne se reconstitue", a-t-il souligné, précisant : "Notre rôle à nous est de poursuivre le contre-terrorisme au Nord-Mali, au nord du Niger, au Tchad."

"Nous sommes en train de réorganiser notre dispositif pour que 3 000 militaires française soient dans cette zone", a dit le ministre, évoquant le Nord du Mali, qui est selon lui "une zone de danger, de trafics en tout genre et là, nous resterons le temps qu'il faudra, il n'y a pas de date limite."

Repost 0
Published by ACBIVIERS
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 17:07

Bd Voltaire

Bruno Riondel

dien-bien-phu

Trois commémorations marquent 2014, en France. Les deux premières – le centenaire de la guerre de 1914 et les soixante-dix ans du Débarquement – sont abondamment traitées par les médias. La troisième, les soixante ans de Điện Biên Phủ, l’est beaucoup moins.

Le 7 mai 1954, un corps expéditionnaire français, subissant depuis deux mois les tirs de l’artillerie du Việt Minh communiste, fut vaincu dans la cuvette indochinoise de Điện Biên Phủ. 3.000 de ses soldats moururent au combat ; 8.000 autres succombèrent durant les mois de déportation qui suivirent.

Điện Biên Phủ est une défaite, disent certains. Comme pour Alésia et Waterloo, oublions ! D’autres estiment que c’est une bataille coloniale dont le sens est peu édifiant pour les jeunes générations.

Pourtant, Điện Biên Phủ est un symbole plus universel que ne l’affirment ces interprétations réductrices. C’est un épisode majeur de la lutte du monde libre contre l’expansion d’un communisme agressif, dont l’emprise mortifère s’étendait de Berlin-Est à Pékin en passant par Moscou. Điện Biên Phủ s’inscrit dans la politique américaine d’endiguement de la peste rouge, réalité aujourd’hui minorée par des médias soucieux d’éviter l’opprobre à l’intelligentsia de gauche, autrefois complice morale des crimes du communisme.

La commémoration de Điện Biên Phủ est aussi l’occasion de se souvenir de la barbarie exterminatrice dont furent victimes les prisonniers français. 80 % d’entre eux périrent en quatre mois. D’abord usés par des semaines de marche dans une jungle hostile, ils moururent ensuite des effets des travaux forcés, de la malnutrition, de la maladie et des coups dans les camps de rééducation ; là, ils subirent aussi un terrible lavage de cerveau. Lorsqu’ils débarquèrent à Marseille, les survivants, squelettes ambulants ou morts-vivants portés sur civière, furent la cible des jets de boulons par des dockers communistes.

La gauche au pouvoir fera peu pour qu’on se souvienne de ces victimes d’un communisme dont les millions de morts sont ravalés au rang de détail de l’histoire. L’affaire Boudarel – du nom de cet universitaire français reconnu en 1991 par les victimes d’un camp dont il fut le commissaire politique – nous le rappela. Accusé de crime contre l’humanité, il fut soutenu par diverses officines communistes, puis obtint un non-lieu. Plus récemment, Laurent Fabius exprima sans état d’âme, et au nom de la France, sa grande émotion à l’occasion de la mort du général Giáp, ex-chef de l’armée viêt.

Un sens de l’honneur, aujourd’hui incompris, caractérise aussi Điện Biên Phủ : le chef de l’artillerie française s’y suicida en s’allongeant sur la grenade qu’il venait de dégoupiller. Il se reprochait sa sous-estimation de la puissance du tir adverse.

Il vous suffira de dire « J’y étais » pour qu’on vous réponde « Voici un brave », dit Napoléon à ses soldats au soir d’Austerlitz. Ceux de Điện Biên Phủ en furent aussi.

Repost 0
Published by ACBIVIERS
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 21:26

 

Voir l'article consacré aux crises de l'Afrique Centrale :

http://1drv.ms/1g18PiZ

Repost 0
Published by ACBIVIERS
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 16:52

 

                      

 

 

 

 

 

UNC DAUPHINE : Section de Biviers et Saint Ismier

                             116 chemin Plate Rousset 38330 Biviers

 

 

Décorations pendantes et béret d’arme souhaités

 

09 h 40 Rassemblement à La Détourbe

             Dépôt de Gerbe avec la Municipalité de Meylan

 

10 h 00 Messe en l’église de Biviers

 

11 h 00 Cérémonie au Monument aux Morts de Biviers

            * Lever des Couleurs par 2 élèves de CM 2

             * Lecture du message du ministre de la défense par le Maire

             * Remise du diplôme de porte-drapeau (10 ans) délivré par le secrétariat d’état aux          anciens combattants à Alexandre Cohen

             * Dépôt de Gerbe par le Maire, le président et les enfants des écoles

             * Appel des Morts par le Major Boulle et les enfants des écoles

             * Sonnerie aux Morts et Minute de Silence

             * Marseillaise chantée par tous

 

               A la fin de la cérémonie l’apéritif sera offert par la Municipalité.

 

Pour Saint Ismier

 

11 h 30 Cérémonie au Monument aux Morts

             Remise de la Croix du Combattant délivrée par le secrétariat d’état aux anciens                      combattants à Jean Guy FINÉ

            

            Un apéritif est offert ensuite par la Municipalité  

 

 

 

 

13 h 15  Repas pris au restaurant « Le Temps des Mets »

            1323 avenue de l’Europe 38330 Montbonnot. 

      Pour s’y rendre quelques précisions :

Depuis Biviers : on se dirige vers l’autoroute. Avant Botanic au rond-point à droite accès à l’avenue de l’Europe.

On fait 200 m, c’est à droite (place Robert Schuman)

Depuis l’autoroute sortie n° 25 St Ismier, Montbonnot, Biviers : on passe devant Botanic. Au 1errond-point on va

tout droit (à droite c’est St Ismier, Montbonnot, Biviers) et on accède à l’avenue de l’Europe. On fait 200m, c’est à droite (place Robert Schuman, petit centre commercial)                                                                 

                                                             Menu :

               Apéritif Punch avec mise en bouche (feuilletés)

           

            v Aumônière de chèvre     =    A

                                                      ou

            v Terrine aux deux saumons   =    B

           

            vMignon de porc, jus au thym   =    C

                                                      ou

            v  Dos de cabillaud, crème citronnée accompagnés de pommes délicatesse à la campagnarde   =   D  

           

            v Nougat glacé

           

             ¤ Vin rouge et blanc, pain, café

 

     

 

Le Président : Pierre Chauvet                                                                      

 

Le Secrétaire : Jacques Bouissou

       ( 09 83 82 51 30

ou jacquesbouissou@hotmail.com

Repost 0
Published by ACBIVIERS
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 06:42
Repost 0
Published by ACBIVIERS
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 17:26

Cours prodigués par nos camarades Jacques Bouissou et Jean Pierre Koch,

à Barraux pour les CM2 de Mme Colas, en présence de Mme Bossy correspondant défense.

20140425_134555.jpg

à l'école de St AGNES pour les  CM2 de  Mme Fargeton, en présence de
 Mr Vallon de la municipalité

24-04-14.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 06:20

 

arton2996.jpg

 

Célébration de la journée d'hommage "aux morts pour la France en Indochine" à 17h monument aux morts esplanade des communes compagnons de la libération place paul Mistral Grenoble.
A l'issue exposition sur la guerre d'Indochine hall d'honneur de l’hôtel de ville  17h45.
Exposition ouverte au public du 22 Avril au 9 Mai 2014 du lundi au vendredi de 9h à 18h.


camerone.jpg
30 Avril 2014  
Cérémonie en mémoire de la bataille de Camerone avec nos amis légionnaires et parachutistes,
même adresse à 18h30.

Prévoir  d'arriver avant

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 21:20

MALA-MARYSE-DELAMARE-23-4-2014--11---m.jpg

Maryse Delamare nous a quittés après quarante années de militantisme et plusieurs années de services militaires.

Âgée de 89 ans elle venait de se voir attribuer la carte de ressortissante à l'Onac, mais surtout elle avait aussi  contracté un engagement dans le corps expéditionnaire français ou elle avait servi avec dévouement  , bénéficiant de la médaille coloniale et de la médaille commémorative des opérations en extrême orient.
Nous avons décidé d'associer à ce départ Roger Delamarre son époux, parti avant elle sans les honneurs militaires !
Titulaire de la croix de guerre des TOE avec quatre citations, blessé, sergent chef après cinq ans de service, il était resté en Indochine après 1954, formant la nouvelle armée vietnamienne et bénéficiant à l'issue de son séjour du grade de lieutenant.
Nous avons choisi de mettre en avant ces deux héros simples, partis en toute discrétion , l'année du soixantième anniversaire des accords de Genève de la fin de la guerre d'Indochine.
Qu'ils servent d'exemple à la nouvelle génération et puissent leurs deux enfants s'inspirer de leur modèle.

Pierre Chauvet.

merci à Gerard Guetat et à l'organisatrice Huguette Grindler.

Repost 0
Published by ACBIVIERS