Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 07:35

 

Présentation du film "la guerre en face" qui passera sur FR2 le jeudi 3 mars dans l'émission INFRAROUGE

La guerre en face, que sont nos soldats devenus

Vous pouvez trouver sur le lien ci-dessous une note de présentation du film "la guerre en face" qui passera sur FR2 le jeudi 3 mars dans l'émission INFRAROUGE.
Vous êtes invités à ouvrir ce lien et à le transmettre autour de vous.
  
 


Depuis la fin de la guerre d’Algérie, 250 000 hommes ont servi sur plus de 160 théâtres d’opérations extérieures. Pourtant, qui se souvient du Tchad, du Liban, de Kolwezi ?

Ecrit et réalisé par Patrick Barbéris

> Coproduit avec : l’ECPAD et L’INA

> Avec la participation de France Télévisions et Planète

> Avec le soutien de la Procirep-Angoa, du CNC, du ministère de la défense et des anciens combattants

> Durée : 90’ INEDIT

> Infrarouge Jeudi 3 mars 2011

Comment sommes-nous passés du soldat inconnu aux soldats méconnus ?

> Ce film s’interroge sur la disparition de la figure du soldat dans notre société et revient sur les causes de cette disparition, en revisitant cinquante ans d’histoire.

> Des soldats de tous rangs qui ont participé à ces opérations et le font encore nous parlent de leur engagement et des transformations majeures qui sont apparues au sein de l’armée depuis la fin guerre d’Algérie.

> Ce documentaire dévoile les nouveaux visages de la guerre et notre incapacité à la regarder en face.

Repost 0
Published by ACBIVIERS
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 08:48

001-copie-2

Repost 0
Published by ACBIVIERS
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 16:36

SL733348

 

CCE00000.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 07:09

majs (2)

majs

Repost 0
Published by ACBIVIERS
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 16:08

 

En avant-première, quelques photos de notre Assemblée Générale.

Cliquez sur le lien :

 

Photos

 

SL733769

Repost 0
Published by ACBIVIERS
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 07:19

Albert-COL.jpg

 

Le Dauphiné Libéré

Repost 0
Published by ACBIVIERS
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 08:18

Voeux-Millet.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 20:57

affiche guerre des alpes

 

Affiche-texte.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 13:21

 

 
  Après la mort quasi simultanée, hier, de deux jeunes français otages au 
> Niger et du 53ème militaire français tombé en Afghanistan, le Général
> ROUDEILLAC (2S) a voulu "poster",
> sur le Blog du Figaro, le message dont le texte est rapporté ci-dessous.
> Ce message a été refusé "au nom des dispositions de la charte d'éthique
> du journal"
>
>
> "Deux Français se font tuer au Niger, un sous-officier français se fait
> tuer en Afghanistan.
> Que font les médias?
> Face à ces trois destins cruels, ils relèguent au second plan de leurs
> préoccupations la mort en service du militaire français, pour commenter à
> souhait la fin tragique de deux hommes,
> qui avaient fait le choix de se rendre au Niger, pour des raisons qui leur
> étaient propres.
> Et en cela réside la différence avec le 53° militaire tué au combat. Ce
> militaire s'est rendu en Afghanistan sur ordre de la France ou plus
> exactement sur ordre des représentants politiques des Français.
> Cette obéissance aux décisions de la Nation mériterait de ne pas passer au
> second plan.
> Ce sous-officier tué au combat mérite donc notre compassion.
> La France doit se sentir responsable de ce qui lui est arrivé.
> Les médias feraient bien de souligner la grandeur du sacrifice consenti et
> du métier des armes, la noblesse de l'obéissance aux décisions de la
> démocratie,
> le respect que se doit d'avoir la nation à l'égard de ses armées et de ses
> enfants qui acceptent de servir, sans compter.
> Mais le plus insupportable demeure l'indifférence, voire le mépris de
> certains faiseurs d'opinion, convaincus de détenir la vérité."
>

> Malheur à celui qui montre du doigt la partialité des médias !!


 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 07:57

La Patrie

 Copie d'un élève de classe de 3ème, classé en 1976 lauréat national dans un concours écrit sur le thème de "la Patrie"

 

  Le sujet exact était : Que signifie pour vous le mot Patrie ?

 

    Etranger, mon ami, tu me demandes ce que signifie le mot « Patrie ». Si tu as une mère et si tu l'honores, c'est avec ton cœur de fils que tu comprendras mes propres sentiments. Ma patrie, c'est la terre de France où mes ancêtres ont vécu. Ma patrie, c'est cet héritage intellectuel qu'ils m'ont laissé pour le transmettre à mon tour.

     Viens voir, étranger, la beauté des paysages de France, la splendeur des monuments édifiés par mes aïeux. Va te reposer dans le vert marais poitevin, admire les roches rouges d'Agay qui se baignent dans le bleu de la mer de Provence. Chemine simplement de Paris vers Lyon. Sur la route, près d'Avallon, l'élégance raffinée de la basilique de Vézelay fera surgir pour toi l'épopée de nos croisades. Tu arriveras plus loin au château de la Rochepot qui donne à la région un air médiéval. N'oublie pas de visiter en Bourgogne le ravissant hospice de Beaune. Ne néglige pas le barrage de Génissiat. Continue, regarde, réjouis-toi de tant de beauté. 

     Mais si la France, ma patrie, n'était que belle et aimable, mon amour pour elle ne serait pas si grand. Elle est mieux encore : intelligente et cultivée. La clarté de sa pensée, la finesse de son esprit, l'excellence de son goût te sont déjà connus. Des idées venues de France ont influencé l'humanité toute entière. Sais-tu par exemple, que la bibliothèque personnelle de Frédéric II de Prusse, conservée à Berlin, ne contient que des livres écrits en français ? Ainsi, bien au-delà de nos frontières, des hommes de France sont célèbres : philosophes, écrivains, poètes, artistes, savants. Pascal, Molière, Vigny, Delacroix, Berlioz, Pasteur : tous ont contribué à la gloire de la France.

      Et vous, héros humbles et méritants, qui avez fait la France brave et fidèle, vous guerriers morts pour la patrie, comme je vous suis reconnaissant de m'avoir conservé ce précieux bien de mes ancêtres !De Bayard à Guynemer, des premiers chevaliers aux soldats des dernières guerres, que de dévouements, que de sacrifices !

 

    Et toi mon ami, qui es aussi comme moi une créature de Dieu, ne vois-tu pas qu'ici en France, tu es en terre chrétienne ? Les oratoires pittoresques, les calvaires aux croisées des chemins, les flèches de nos cathédrales sont les témoins de pierre d'une foi vivante. Ma patrie, bonne et pieuse, a vu naître de grands saints. Le sens missionnaire de Saint Bernard, la vertu de Saint-Louis, la charité de Saint Vincent de Paul, le zèle du Curé d'Ars sont le vrai trésor laissé par nos ancêtres. De la grande Sainte Jeanne d'Arc à la petite Thérèse, de l'épopée de l'une à la vie si simple de l'autre, je retrouve le courage et la bonté des femmes de France. Aux plus humbles d'entre elles, s'est montrée la Vierge Marie. A travers Catherine Labouré, Bernadette de Lourdes, quel honneur pour la France !

Tu comprends maintenant pourquoi, ami étranger, j'aime et je vénère ma patrie comme ma mère ; pourquoi, si riche de tout ce qu'elle me donne, je désire transmettre cet héritage. Ne crois pas que cet amour que j'ai au cœur soit aveugle. Mais devant toi, je ne dirai pas les défauts de ma mère Patrie. Car tu sais bien qu'un fils ne gagne rien à critiquer sa mère. C'est en grandissant lui-même qu'il la fait grandir. Si je veux ma patrie meilleure et plus saine, que je devienne moi-même meilleur et plus sain.

     La France, ma patrie a tant de qualités que je ne saurais, ami étranger, te priver de sa douceur ; si tu sais découvrir ses charmes et ses vertus, tu l'aimeras, toi aussi. Je partagerai avec toi ses bontés et, loin de m'appauvrir de ce don, je m'enrichirai de cette tendresse nouvelle que tu lui porteras. Mais ne l'abîme pas, ami étranger, la France, ma douce patrie, ma chère mère ; ne la blâme pas, ne la pervertis pas, ne la démolis pas car je suis là, moi son fils, prêt à la défendre.

Repost 0
Published by ACBIVIERS