Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 17:36

Forte affluence en ce mardi 10 avril 2012 au Fort de la Bastille pour les expositions conjointes :

Harkis «  au camp des invisibles  »  présentée par le Cercle algérianiste

et La Guerre  d’Algérie « une exigence de vérité  » présentée par UNC du Dauphiné

C’est avec émotion  qu ’ Agnès Alessandra, présidente du Cercle algérianiste et Pierre Chauvet pour l’UNC du Dauphiné nous ont accueillis et présentés ces deux expositions.

 

>>>> voir toutes les photos

 

SL736216


L’exposition «  La guerre d’Algérie  » est due pour une très grande part au Général Jean Pichot-Duclos décédé y a un an.

Elle  est dédiée à l’élève officier André Esprit, professeur d’histoire géographie  grenoblois  mort au combat en Algérie . Son destin héroïque illustre le sacrifice consenti en Algérie par toute une génération engagée à combattre pour une cause dont les enjeux la dépassaient.

Elle est dédiée aux victimes civiles, disparues, jamais recherchées, jamais retrouvées. Agnès Allessandra nous rappellera que c’est à l’initiative du Cercle Algérianiste que le  "Mémorial - Mur des Disparus d'Algérie" (1954/1962) a été érigé à Perpignan.

Elle est dédiée aux harkis sacrifiés. Il aura fallu près d’un demi siècle pour que les harkis, ces héros oubliés, reniés par le pouvoir politique de l’époque, soient enfin reconnus et mis à l’honneur de la France.

SL736232

Le Général François Meyer, ayant voué sa vie aux harkis pour effacer la tache qui est sur notre drapeau, nous replongea au cœur de cette tragédie, insistant sur la fierté de ces hommes, qui transparait dans les portraits exposés, réalisés avec tant de sensibilité par l’artiste photographe Elisa CORNU  au cours de ses nombreuses visites «  au camp des invisibles  » harkis.

SL736228

Un apéritif fort convivial a ponctué cet évènement.

SL736250

Merci aux personnalités de notre département qui nous ont honorés de leur présence.

SL736248

SL736223

Repost 0
Published by ACBIVIERS
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 15:24

Conf.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 15:35

J-1

Quelques photos autour et depuis le Fort de la Bastille, où se tiendra ( salle Lesdiguières)  notre exposition dont l'inauguration est prêvue demain à 16h.

>>>> voir les photos 

 

 

SL736165

SL736167

Repost 0
Published by ACBIVIERS
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 07:53


  • 9 avr. 2012
  • Le Figaro

Sarkozy va rendre hommage aux harkis à Rivesaltes


 

 

Le président-candidat sera à Rivesaltes, dans les Pyrénéess-Orientales, samedi prochain. Il rendra hommage aux harkis, dont bon nombre ont été dirigés vers cette ville, à la fin de la guerre d’algérie. C’est à l’initiative de Patrick Buisson, conseiller spécial du président de la République, et de Jeannette Bougrab, secrétaire d’état à la Jeunesse, que ce rendez-vous a été organisé. Les associations de pieds-noirs et de harkis seront, présentes  en force.

Repost 0
Published by ACBIVIERS
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 16:23

Cliquer sur l'image ;

 

cercle.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 07:33

« Il n’y a pas un seul combat qui soit supérieur à celui qu’on mène pour son pays » 

(Nicolas Sarkozy).

Tous les jours, nos soldats s’engagent – souvent au péril de leur vie –

pour défendre nos valeurs dans le monde.

Ces 5 années ont été marquées par de grands succès pour notre armée,

mais aussi par de grandes douleurs,

quand nos soldats ont dû payer du prix de leur vie leur engagement pour la France. 

De nos héros morts au combat, nous gardons le souvenir,

la solidarité pour leurs familles et l’hommage de la Nation portée par le Président de la République,

chef des armées. 

 

à tous ces hommes et ces femmes, à tous ces anonymes qui, chaque jour, loin de nous et en silence, risquent leur vie pour préserver les nôtres; ils sont plus que des exemples : des Héros !

Repost 0
Published by ACBIVIERS
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 17:29

feloche-GIGN-RAID.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 15:33

Dans le cadre du devoir de mémoire

et de la défense des droits de l'homme,

 

A l'initiative de :

Monique-Agnès ALESSANDRA

présidente

du Cercle  Algérianiste de Grenoble

et de :

Pierre CHAUVET

Union Nationale des Combattants du Dauphiné 

 

Deux expositions sont proposées au public du 10 au 20 avril 2012

Fort de la Bastille

Salle Lesdiguières

entrée libre de 13h00 à 18h00 tous les jours.

Expo-avril-4.jpg

_°_°_

 

Le lieutenant-colonel Jean-Pierre MARTIN

fera revivre l'épopée de "l'Armée d'Afrique "

le jeudi 12 avril 2012 à 16h00 dans la même salle

 

 

 

Expo-avril-1.jpg

 

 

Expo-avril-3.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 16:28

Saillants-du-Gua-Ceremonie-du-21-Mars.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 16:44

Le secrétaire d’état auprès du ministre de la Défense et des Anciens Combattants souligne la nécessité de respecter les sensibilités de chacun à propos de la date des accords d’évian entre la France et l’algérie.

La date du 5 décembre a été choisie comme journée nationale d’hommage aux victimes de la guerre d’algérie, des conflits du Maroc et de la Tunisie

Voilà cinquante ans que la signature des accords d’évian ouvrait la voie vers l’indépendance de l’algérie, cinquante ans que le cessezle-feu signifiait officiellement la fin des affrontements fratricides qui avaient ensanglanté le sol algérien huit ans durant.

On imagine quel fut le soulagement des soldats, appelés et rappelés, militaires de carrière et forces de l’ordre, qui pouvaient enfin retrouver leur famille et leur toit après avoir risqué le pire. Ils avaient servi avec bravoure et loyauté, ils avaient accompli leur devoir dans une guerre qui ne leur avait pas épargné l’horreur la plus crue. Beaucoup avaient vu leurs frères d’armes tomber, beaucoup d’autres avaient été blessés et mutilés. Ils pouvaient désormais espérer goûter à la paix et à la sérénité retrouvées.

On imagine cependant quelle fut la détresse de tous ceux pour qui les accords d’évian et le cessez-le-feu signaient le début d’un drame personnel, familial, qui devait les précipiter vers une mort cruelle ou les contraindre à un déracinement odieux. Harkis, Européens d’algérie, ils furent en effet des dizaines de milliers à disparaître dans des conditions indicibles dans les semaines et les mois qui suivirent le 19 mars 1962. Ils furent des centaines de milliers d’autres à devoir s’arracher à ce sol qu’ils chérissaient tant, pour gagner une métropole que la plupart ne connaissaient pas et où tout était à refaire.

Aussi le 19 mars ne peut-il être une journée de commémoration nationale, car une commémoration nationale, c’est le rassemblement et l’unité de la Nation. Il y va du respect qui nous lie à toutes les victimes de cette page tragique, il y va de notre devoir de mémoire qui impose de ne blesser aucune sensibilité. S’il peut sembler naturel que certaines associations, pour qui le cessez-le-feu signifie la délivrance, souhaitent se réunir le 19 mars, cette date n’en reste pas moins source de divisions.

Peut-on seulement concevoir que la France commémore un événement qui coûta tant aux harkis et aux Européens d’algérie, à ces hommes et à ces femmes qui l’ont indéfectiblement servie ? Ce serait abdiquer la décence et la dignité, ce serait oublier l’histoire qui nous a faits. Et cela, aucun élu de la République, aucun représentant de l’état ne peut le cautionner.

C’est pourquoi la date du 5 décembre a été choisie comme journée nationale d’hommage aux victimes de la guerre d’algérie, des conflits du Maroc et de la Tunisie. Ce choix, rappelons-le, est le fruit des réflexions d’une commission composée de représentants des principales associations patriotiques et présidée par un historien, le professeur Favier. Et s’il s’est imposé à une très large majorité, c’est précisément parce que la date du 5 décembre ne heurte ni n’exclut personne.

Elle correspond à l’inauguration, par le président Jacques Chirac, du Mémorial national de la guerre d’algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. D’aucuns la critiquent ou la refusent au prétexte qu’elle n’a pas de signification historique précise. Mais c’est justement parce qu’elle n’a pas de signification historique précise qu’elle permet de rassembler dans un même hommage toutes les victimes, civiles et militaires, de ces années de violence et de haine.

Un demi-siècle après demeure l’impérieuse nécessité d’oeuvrer pour une mémoire apaisée et partagée, une mémoire qui, véritablement, respecte nos morts. Seule une action de mémoire fédératrice permettra que les blessures du passé cicatrisent tout à fait et que les victimes reçoivent enfin l’hommage qu’elles méritent. C’est la responsabilité de la nation, et ce doit être l’engagement de chacun de d’entre nous.

Marc Laffineur Le Figaro

Repost 0
Published by ACBIVIERS