Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 07:35

Après la mort, la veille, du capitaine Benoit Dupin, du 2e REG, un autre militaire français a perdu la vie en Afghanistan, le 18 décembre 2010.

 

Selon un communiqué de la présidence de la République, un sous-officier Jonathan Lefort appartenant aux commandos de Marine (forces spéciales), a été tué lors d’un accrochage avec les insurgés dans la vallée de Bedraou, en Kapisa. Il participait alors à la fouille d’un bâtiment. Un autre soldat français a été blessé au cours de la même opération.

Le militaire tué, un second-maître âgé de 28 ans, appartenait au commando Trepel, basé à Lorient. Cette même unité avait perdu l’un des siens, le premier maître Loïc Le Page, le 4 mars 2006, dans la province de Kandahar. Il est le 52e soldat français tué en Afghanistan depuis la fin 2001.

Par ailleurs, deux autres militaires français, le lieutenant Mezzasalma et le caporal Panezyck, tous les deux appartenant au 21e RIMa, avaient été tués dans la vallée de Bedraou, le 23 août dernier.

Source : Zone Militaire

* * *

Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2010, un détachement de forces spéciales de la brigade La Fayette, engagé aux côtés des forces de sécurité afghanes (ANSF) dans une opération dans le Sud de la Kapisa, a été pris à partie par des insurgés. Au cours de l’accrochage, deux militaires français ont été touchés par des tirs insurgés talibans, l’un d’eux est décédé.

 Ils ont été évacués par hélicoptère vers l’hôpital militaire de Kaboul.

Les militaires français étaient engagés avec les ANSF dans une opération de fouille d’une bâtisse suspecte au sud de Tagab à l’entrée de la vallée de Bedraou.

Au total, une cinquantaine d’hommes participaient à cette mission.

Les militaires français ont été confrontés à un nombre important d’insurgés. Un appui aérien, d’hélicoptères français et américains ont appuyé la riposte du détachement français. Une vingtaine d’insurgés ont été tués au cours de cet accrochage.

Le militaire tué et le blessé sont deux officiers mariniers du commando Trépel basé à Lorient.

Source : EMA


 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 06:51

 

Le capitaine Benoît Dupin du 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse) a été tué, vendredi matin, lors d'une opération de reconnaissance dans la vallée d'Alasay, au nord-est de Kaboul. Le site de l'état-major des armées précise que l'officier faisait partie, avec deux autres Français, d'un détachement composé d'une cinquantaine de soldats français, américains, roumains et afghans qui préparait l'établissement d'un poste de sécurité afghan. Les éléments de protection ont riposté à l'attaque avec des tirs de mortiers et un appui aérien. La force de réaction rapide du GTIA (groupement tactique interarmes) Kapisa est intervenue et a provoqué des pertes chez les assaillants, qui se sont repliés, poursuit le communiqué de l'EMA. Le communiqué de l'Élysée qui a annoncé, en fin d'après-midi, ce décès, le 51e d'un soldat français en Afghanistan depuis le début de l'intervention française dans ce pays qui est entrée dans sa dixième année, indique que "ce militaire a payé de sa vie l'engagement de la France, au côté de ses alliés, au service de la paix et de la sécurité du peuple afghan". Le ministre de la Défense Alain Juppé a, lui aussi, loué "le courage des soldats français actuellement engagés sur le théâtre afghan".

Âgé de 34 ans, marié et père d'un jeune enfant, Benoît Dupin s'était engagé dans l'armée pour devenir sous-officier et avait intégré l'École nationale des sous-officiers d'active (ENSOA) de Saint-Maixent le 1er mars 1997. Sergent, il entre dans les troupes de marine et se trouve d'abord affecté au 2e RIMa d'Auvours, non loin du Mans. Il multiplie les opérations extérieures (Sarajevo, Tchad, Kosovo) avant de réussir le concours d'entrée à l'École militaire interarmes (EMIA) de Coëtquidan et de devenir officier. Il rejoint alors l'arme du génie et arrive le 1er août 2005 au 2e régiment étranger de génie (2e REG - Saint-Christol) comme chef de section de combat. Promu capitaine le 1er août 2008, il était devenu commandant de compagnie en juin dernier. Sa biographie diffusée par l'état-major de l'armée de terre le dépeint comme un officier rigoureux : "Pugnace, le capitaine Benoît Dupin est un officier pointilleux et méthodique. Ne laissant aucune place à l'improvisation, il prépare remarquablement son unité tout au long de la mise en condition opérationnelle avant son départ en opération extérieure."

www.lepoint.fr

ATT00001.jpg

Repost 0
Published by ACBIVIERS
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 20:43

Conférence  sur " de Gaulle et l’Algérie " et exposition  " La Guerre d’Algérie une exigence de vérité "

 

Organisée par le Cercle Algérianiste de la Drome Ardèche, cette manifestation s’est déroulée pour l’exposition du 4 au 10 décembre dans les locaux du Cercle Algérianiste  à Valence au Centre Culturel des Rapatriés 5 rue Digonnet

 

Lors de l’inauguration , en présence d’une assistance très nombreuse, le Président Bernard Cini a rappelé le souci de perpétuer la mémoire de cette époque tout en respectant la vérité qui avait été bafouée.

 

Remerciant l’Union Nationale des Combattants du Dauphiné  pour le prêt de l’exposition, il rappelait qu’il s’opposerait durablement à la date fallacieuse du 19mars 1962(comme cela avait été fait il y a 18 mois lors d’une manifestation gigantesque à Valence) cette date ayant déclenché les plus grands massacres de la guerre (génocide des Harkis ,assassinats des civils et soldats français, exode de plus d’un million d’Européens dans des conditions dramatiques.)

 

Précédemment, à l’Hôtel du Département à Valence ,s’était déroulée une  conférence sur le thème «  de Gaulle et l’Algérie »

 Le Général Pichot –Duclos  auteur du propos, mais souffrant, avait délégué le Chef de bataillon (H Pierre Chauvet ,secrétaire général de l’Union Nationale des Combattants du Dauphiné., assisté de Jean Pierre Koch pour la partie technique, pour le remplacer dans cet exposé .

Aussi, c’est pendant deux heures ,méthodiquement ,que furent rappelés les faits implacables

 qui s ’enchainaient ,depuis le rappel de la personnalité du général, à son retour du pouvoir, de la phase de l’équivoque à l’abandon., puis au drame.

Les récents documents télévisuels traitant des harkis et du même sujet (De gaulle et l’Algérie de Serge Moatti) désignant   de Gaulle   comme responsable du drame ont sans nul doute contribué à une clarification de l’histoire.

C’est devant une salle comble et passionnée que les questions s’enchainèrent ensuite .

 

Cette conférence a été dédiée à un héros de la guerre d’Algérie (illustré par un panneau  dans l’entrée du Conseil Général de la Drome) le Lieutenant Youssef ben Brahim officier et héros  du commando Georges ,assassiné en France par le FLN et dont le nom a été choisi pour la dernière promotion de l’Ecole Militaire d’Application de l’Infanterie

 

Pour voir les photos :

 

Valence Valence

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 08:08

 

Art DL Bernard Silvy du 16 déc 2010

 

Article du DL du 16/12/2010

Repost 0
Published by ACBIVIERS
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 22:30

Journée souvenir de nos soldats tombés en Afrique du Nord – 1952-1964

Comme chaque année, malgré la neige, les membres de l'Amicale des Anciens Combattants de Biviers-Saint-Ismier ont honoré et rendu hommage aux « Morts pour la France » durant les combats en Algérie, Tunisie et Maroc de 1952 à 1964, dans la vallée du Grésivaudan.

Cette journée d’hommage fait suite à l'exposition « La guerre d'Algérie, une exigence de vérité » qui s'est tenue à la Maison de L'International de Grenoble du 25 octobre au 10 novembre et fut une belle réussite

La Section de Biviers-Saint-Ismier de l'UNC du Dauphiné a ainsi participé aux cérémonies de Montbonnot-Saint Martin, de Biviers où un hommage tout particulier fut marqué en l'honneur de la famille Silvy, dont trois de ses membres ont leur nom gravé sur le monument au morts de la commune Des membres de cette famille s’étaient déplacés depuis Paris pour assister à cette cérémonie et poursuivre avec nous une partie de celles qui suivirent. La section se rendait ensuite à Saint-Ismier, à Saint Nazaire les Eymes, puis à Bernin où Monsieur Michel Rinaldi se voyait remettre la médaille Militaire par le général Retout. La matinée se terminait par un pot de l’amitié offert par la municipalité de Bernin. Un sympathique repas corse organisé par notre ami Marcel Brun nous fut ensuite servi dans la salle des fêtes. A 14h30, nous étions à Barraux, puis Tencin ou la cérémonie fut suivie d’un pot ainsi qu’ à La Pierre A chaque étape, notre Président Pierre Chauvet rappelait  les conditions dans lesquelles cette guerre s’est déroulée ainsi que l’abandon de la France à la barbarie du FLN de nos harkis et l’exode massif non organisé des français d’Algérie après la signature  non respectée des accords d’Evian. Nous pouvions alors être satisfaits d'avoir honoré nos disparus et été présent auprès de leurs familles ce jour là.

Nous pouvons à cette occasion rendre également un hommage particulier aux porte-drapeaux qui , en dépit du vent soufflant par rafales, ont su rester stoïques face aux éléments

Nous rappelons que la date du 5 décembre, particulièrement chère à nos membres qui ont combattus dans les djebels, les airs, sur mer et dans les villes, est la seule date officielle (décret du 26 septembre 2003), pour rendre les honneurs à ceux qui nous ont quittés dans cette guerre qui ne voulait pas dire son nom.

 

Pour voir les photos, 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 08:54

 

en partage ... ci-après un lien de l'INA.
C’est un petit film réalisé par un reporter Français  métropolitain de la RTF donc par l'Etat.  

Il décrit l'œuvre réalisée par la France au travers des  citoyens de ces départements, de 1830 à 1956.

Ce reportage a été tourné  en temps " réel ", les images ( dont certaines sont à la limite du supportable par la barbarie des atrocités du FLN ) sont authentiques. Elles complètent, celles de notre exposition : La guerre d'Algérie , " Une exigence de vérité " 

 

 

Cliquez sur ce lien :
http://www.ina.fr/economie-et-societe/justice-et-faits-divers/video/AFE00004087/autour-du-drame-algerien.fr.html

Repost 0
Published by ACBIVIERS
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 21:51
  
Mercredi 17 novembre une sélection des casernes de Varces, Chambéry, Annecy en équipe commando en entrainement ; un décollage en parapente de Sainte Marie DuMont , balcon sud de chartreuse altitude 1000m.
 
Un saut a grande vitesse et grande précision et en formation , à la recherche de balises dans la vallée 800 mètres plus bas.
 
Vraiment les chasseurs s'adaptent aux moyens modernes, c'est très impressionnant et très beau à voir.
 
"Chasseur un jour ,chasseur toujours ! " telle est notre devise,(pour l'histoire), le 13ème B C A de Chambéry gardait notre fanion depuis la dissolution du 6 em BCA  de Grenoble.
 
Ce fanion  depuis le 13 juin 2010 est au musée des troupes de montagne à Grenoble.  
 
info-chasseur
 
Marcel Brun
Recemment-mis-a-jour4.jpg
Recemment-mis-a-jour5.jpg
Repost 0
Published by ACBIVIERS
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 20:41

C'est à Pierre Chatel que se tenait ce jour 19 novembre 2010 , la réunion d'arrondissement UNC-UDC.

Organisée ( parfaitement ) par notre camarade Claude Revol président de la section de Matheysine, à l'initiative de l'UDC 74.

Journée très studieuse dirigée par le président Hubert Bornens avec le soutien de ses cadres et experts.

C'est vers 13h30 que tous les participants se sont retrouvés pour un délicieux déjeuner au "Relais de l'Empereur".

 

Récemment mis à jour2

udc1911 001

Recemment-mis-a-jour3.jpg

Recemment-mis-a-jour.jpg

Recemment-mis-a-jour1.jpg

 

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 22:32

11 nov TRN Michel BAL

Repost 0
Published by ACBIVIERS
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 22:14

Comme chaque année, les pédagogues de  l’UNC Dauphiné se rendent dans les écoles pour expliquer aux élèves ce qu’était la grande guerre de 14/18 et son cortège de malheur. Développer le devoir de mémoire est une priorité pour les anciens combattants.

 

P1140736


Repost 0
Published by ACBIVIERS