Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC du Dauphiné : Amicale des Anciens Combattants de Biviers et Saint-Ismier
  • : Vie de l'amicale des anciens combattants de Biviers et de Saint-Ismier en Isère
  • Contact

Recherche Article

Pour nous joindre

Capture d’écran (309) - Copie               

Biviers et Saint-Ismier sont deux communes de 
l'ISERE

La Guerre d'Algérie

8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 17:22

Nous, Soldats de France, nous sommes fiers de notre pays,  nous sommes fiers de son histoire,  et nous sommes fiers de nos combats;  car c’est cette histoire qui  a fait de la France ce qu’elle est aujourd’hui: Un pays de tolérance et de liberté. Alors ne la rabaissez pas sans cesse,  et ne créez pas d’inutiles polémiques à des fins électoralistes. La France perd tous les jours un peu plus de sa grandeur et de son influence à cause d’attitudes comme la votre.  La guerre d’Algérie a blessé les Algériens, mais aussi les Français, en particulier les Pieds noirs,  les Harkis, et les 1 500 000 jeunes soldats envoyés là-bas par vos ainés,  dont 24 000 d’entre eux  y ont laissé leur vie.

Vous ne connaissez rien des souffrances de ce pays,  et vous n’avez aucune légitimité pour en parler au nom de la France, car vous n’êtes ni un historien, ni à ce jour  un élu du Peuple Français!

Repost 0
Published by ACBIVIERS
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 17:08

Dans le cadre de la commémoration du 101ème anniversaire de la bataille de Verdun importante manifestation mémorielle au monument aux morts de la Porte de France à Grenoble le 7 mars 2017
 
Présence de nombreuses associations avec leurs porte drapeaux dont l' Union Nationale des Combattants du Dauphiné et l'Union Nationale des Parachutistes , les croix de guerre de l'Isère et leur président Jean Pierre Versini.
 
Ci-dessus remise de gerbe par le directeur de l'Onac,  Mr Renaud Pras représentant le Prefet
 
Tres belle évocation historique de la bataille de Verdun par Mme Patricia Detroyat chef du service du protocole / mémoire de la mairie de Grenoble(,texte ci dessous)
 
Pierre Chauvet

Monsieur le Directeur départemental de l’ONAC, représentant le Préfet de l’Isère,

Monsieur le Maire-Adjoint représentant le Maire de Grenoble,

Monsieur le Député de l’Isère,

Madame la Sénatrice de l’Isère

Monsieur le Vice-Président représentant le Président du Département de l’Isère

Madame la Conseillère régionale représentant le Président de la Région Auvergne Rhône Alpes

Mesdames et Messieurs les Elus,

Messieurs les officiers représentant la 27ème BIM et le groupement de gendarmerie de l’Isère,

Monsieur le Délégué général du Souvenir Français de l’Isère

Mesdames et Messieurs les présidents et représentants d’associations d’anciens combattants,

Mesdames et Messieurs,

 

 

 

 

La Bataille de Verdun, le plus grand affrontement de l’histoire entre la France et l’Allemagne s’est déroulée du 21 février au 19 décembre 1916. Les deux nations se sont livrées en 300 jours et 300 nuits, la plus terrible, la plus inhumaine de toutes les batailles de la première guerre mondiale, 300 000 morts pour un résultat militaire dérisoire.

« Verdun est le symbole et le sommet de la Grande Guerre. C’est sans doute le seul nom qui survivra à l’oubli des siècles » disait l’historien Guy PEDRONCINI et l’historien Antoine PROST de rajouter « la guerre de 1914, c’est Verdun »

Verdun n’est plus seulement une bataille, elle est devenue un mythe, une lutte acharnée pour la survie de la patrie. Elle est devenue le symbole du courage, des souffrances des Poilus qui sous un déluge d’obus résistent avec obstination pour barrer la route de Verdun aux Allemands. Résister coûte que coûte, tenir…C’est le sort de la Patrie qui se joue sur ce petit territoire.

Verdun, c’est le Trommelfeuer, les orages de feu et d’acier qui s’abattent sur les lignes françaises, le 21 février.

Verdun, ce sont les villages détruits, l’air vicié par les gaz toxiques, les forêts qui disparaissent pour laisser la place à un pays lunaire fait de creux et de bosses, les tranchées où se terrent les survivants, couverts de boues, les villages perdus et reconquis quelques jours après, les combats acharnés pour quelques mètres carrés, les fils de fers barbelés dans lesquels on s’empêtrent, les trous d’obus où l’on vient mourir, transpercé par une baïonnette ou asphyxié. Et si on ne meurt pas, on revient blessé, handicapé, marqué à jamais par les horreurs vécues.

Verdun, c’est la noria organisée sur la Voie Sacrée pour acheminer près de 2,5 millions de combattants Français, soit 2/3 des combattants Français, des armes et du matériel.

Verdun, c’est la contre-attaque française. L’armée française ne subit plus et grignote les positions ennemies. L’armée Allemande renonce à prendre Verdun à partir du 12 juillet. Les Français reprennent le fort de Douaumont le 24 octobre et le fort de Vaux le 3 novembre.

Le 21 décembre, la plupart des positions perdues ont été regagnées. La Bataille de Verdun est gagnée à l’aube de l’hiver.

 

Bien que tous les héros de cette bataille aient disparu, le mythe perdure, le symbole demeure, car Verdun est le creuset des nations françaises et allemandes. Ce lieu possède un sens profond et une portée symbolique pour les deux nations.

Le traité de Verdun de 843 partage le vaste empire de Charlemagne. Il est un des actes fondateurs de la Nation Française et donne également naissance à la Nation Allemande.

Verdun fut la dernière ville française évacuée par les prussiens en 1873 et quelques décennies plus tard c’est l’esprit de revanche et la rancœur qui animeront les vaincus.

Mais c’est aussi à Verdun en 1984, devant l’ossuaire de Douaumont, que la poignée de main entre le Président Mitterrand et le Chancelier Khol scellera la réconciliation franco-allemande dans une Europe en paix. Sur cette terre de Verdun, elle prenait tout son sens.

101 ans après rendons hommage et honorons la mémoire de tous ceux qui sont tombés à Verdun.

 

Nous écoutons Ceux de Verdun

 

Nous procédons au dépôt de gerbes

 

  • Gerbe de la Région Auvergne Rhône Alpes déposée par Madame Nathalie BERANGER, Conseillère régionale

 

  • Gerbe du Département de l’Isère déposée par Monsieur Jean-Claude PEYRIN, Vice-président,

 

  • Gerbe de la Ville de Grenoble, déposée par Monsieur Fabien MALBET, Maire-Adjoint

 

  • Gerbe de la République Française déposée par Monsieur Renaud PRAS, Directeur Départemental de l’ONAC

 

Aux Morts

Minute de Silence,

Marseillaise

 

Salut aux porte-drapeaux

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 15:15
Repost 0
Published by ACBIVIERS
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 07:40

Si les choses se sont souvent mal terminées, en Algérie en particulier, les questions de finances ont eu une grande part de responsabilité ! Monsieur Macron, plus qu’un autre, devrait le savoir. Tout comme Il aurait dû se souvenir de ce qui nous a obligé à intervenir en Algérie en 1830. La sécurité de notre littoral méditerranéen était en cause, tout comme notre honneur ! Réalités secondaires pour ce « prétendant « qui vient de faire le choix public de les oublier ! Il est devenu un candidat « moralement fictif », justiciable devant les urnes ! Aussi j’espère que les anciens combattants catholiques – et ce n’est pas interdit aux autres – protesteront comme il convient contre l’injure qui leur est faite par un candidat à la présidence de la République, qui les compare à des nazis

 

Père VIOT, aumônier national des Armées, Diocèse de Versailles.

Repost 0
Published by ACBIVIERS
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 19:40
Repost 0
Published by ACBIVIERS
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 14:34

 

D'où la création d'une « CHAPELLE VIVANTE » sur Grenoble avec l'accord du diocese aux armées françaises (il en existe d'autres dans d'autres dioceses).

Il est l'heure plus que jamais de prier pour ceux qui nous défendent et qui nous défendrons ; notre armée, nos soldats, mais aussi nos policiers, pompiers, secouristes, gardiens de prison etc …

RDV tous les 3e mardi du mois à 18 h à la chapelle Don Bosco,

6 avenue de Chamrousse 38240 meylan.

Ce mois-ci ce sera le 21 mars à 18h.

Comptant sur votre présence.

 

Contact :

Elisabeth ROSSET-MAISANT

06 60 71 84 92

Repost 0
Published by ACBIVIERS
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 06:55

En Isère, une nouvelle page se tourne…

 

« Ô temps, suspends ton vol, et vous heures propices, suspendez votre cours » (Alphonse de Lamartine « Le Lac »)

 

C’est, non sans une certaine émotion, que j’ai appris la dissolution prochaine de la section Grenobloise de la Fédération Nationale des Rapatriés actuellement dirigée par un homme d’exception : Louis METERT.

Cette association fondée par le général Edmond JOUHAUD fut de toutes les batailles, de toutes les commémorations. Son but : « Sauvegarder la mémoire de l’Algérie française et de ses martyrs ». Mais le temps a fait son œuvre… Les « départs » se sont inexorablement succédé, les tempes ont blanchi et les rides se sont creusées…

« Vous seuls m’enserrez, souvenirs adorés

   Vous seuls échappez aux fatigues du temps ».

La vie est une chose étrange. Vivre, c’est peiner et souffrir jusqu’au moment où le destin frappe à notre porte ou que la vieillesse s’appesantit sur nous et que, las, nous laissons tomber nos mains sur les cendres froides des feux éteints.

C’est dans la souffrance que l’enfant aspire sa première bouffée d’air et dans la douleur que, devenu vieux, il exhale son dernier soupir. Ainsi va la vie…

A la FNR de Grenoble, on compte désormais ses derniers « résistants »… Depuis un an le Bureau s’est réduit et il n’y a plus que 3 administrateurs. Les rangs des adhérents s’amenuisent également et ne comptent plus que 61 cotisants. Au mois de Mars, la « Maison du Rapatrié » va clore toute activité et s’ouvrir à d’autres associations…

Avec la fin de la FNR, c’est une nouvelle page qui se tourne… une de plus… C’est aussi la mémoire d’un peuple qui, inéluctablement, disparait…

Le carré d’adhérents pugnace et tenace qui la fait vivre, représente les derniers témoins de la présence française en Algérie. Etrange destinée que celle de ces « résistants » issus d’une terre qu’ils ont aimée, défendue et qui n’existe plus…

Dans leur cœur, ils conserveront à jamais les images, les senteurs, l’accent, les rêves de « leur Algérie »… le paradis perdu de leur jeunesse et de leurs illusions.

« Entrez mes souvenirs… Revenez ! Vous aussi rendez-moi vos sourires, vos longs soleils, votre ombre, et vos vertes fraîcheurs… »

 

                                                                       José CASTANO

                                               Courriel : joseph.castano0508@orange.fr

Repost 0
Published by ACBIVIERS
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 22:14
Repost 0
Published by ACBIVIERS
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 07:15

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 23:22
Repost 0
Published by ACBIVIERS