Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 07:36
Repost 0
Published by ACBIVIERS
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 07:31
 
Jeannette Guyot, on n'en a pas parlé en France, et vous ne la connaissiez sûrement pas ... et pourtant ...
 
 
 

 
C’est en lisant The Telegraph, qu'il était possible d'apprendre le décès de Madame Jeannette Guyot. Médias français aux abonnés absents
Madame Jeannette Guyot est partie à 97 ans, discrète, citoyenne tranquille parmi les autres. Et pourtant ….
Ses 20 ans, elle les passe dans les champs et les bois, à marcher la nuit en silence, ployant son dos, suivie d’enfants, hommes et femmes, qu’elle délivre de la Terreur. 
La ligne de démarcation n’est pas loin. Officier de liaison du Colonel Remy, réseau Confrérie Notre Dame, elle se fait prendre. Elle est jeune, jolie. Les grands manteaux de cuir de la SS vont le lui faire payer. 3 mois après cet avertissement charnel, elle part à Lyon. Et remet le couvert. Dewavrin, le relais de De Gaulle en France, la recrute. L’aile noire de la Gestapo la frôle. Les anglais la récupère in extrémis, le 13 Mai 1943 ; la légère porte du Lysander de la RAF, s’ouvre, l’avion ne s’arrête même pas. Jeannette court, court, avec dans son dos le sifflement des balles allemandes. 
A Londres, elle s’ennuie derrière un bureau. Ah oui ! une fille qui veut faire la guerre, et jolie en plus…OK, tu vas t’entraîner avec les Américains et les Britanniques, à la dure . On prépare le plan Sussex, en vue du débarquement. Elle est parachutée en bord de Loire, côté Vendée. Elle repère des zones de largage….elle part à Paris et monte un clandé d’opérateurs radios….. dans un tabac mitoyen d’un bureau de la Gestapo !! Bref, une cinglée, une divine cinglée, un de ces anges aux ailes immaculées qui ont sauvé notre pays de la barbarie.
Et rien, pas un mot à la radio, à la télé, dans la presse, sur les réseaux, toutes ces choses futiles et inutiles qui guident nos choix…… seuls les Britanniques se souviennent. Bizarre cette amnésie. 
Chevalier de la Légion d’Honneur , comme Mireille Matthieu, mais Croix de Guerre avec Palmes, Cross of the American distinguished Service (DSC), s’il vous plaît, British George medal, et officier de l'ordre du British Empire (sous le nom de Gauthier).
Merci Madame…….Merci mille fois.
 
 
 
 
 
Jeannette Guyot

..

Repost 0
Published by ACBIVIERS
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 07:13
 
Le Général Pierre ZAMMIT a commandé de 1992 à 1995 le 14e régiment parachutiste de commandement et de soutien à Balma ( 31)
 

>
Ils ont perdu la boussole. Pour eux, la France serait devenue un conglomérat de fascistes et de racistes. De Jack Lang à Audrey Azoulay actuelle ministre de la culture évoquant "un ordre moral nauséabond", en passant par M. Cambadélis, premier secrétaire du parti socialiste, voilà que pour eux, tous ceux qui se félicitent de l'annulation du concert de Black M. seraient d'abominables fascistes et racistes soumis à la «police de la pensée du FN, de Ménard et des réacs républicains». Jusqu'à M. Todeschini, secrétaire d'Etat chargé des anciens combattants, qui déclare : "c'est le début du totalitarisme et je dis que c'est vraiment le fascisme qui nous attend». Rien que çà.
 
 
Mesdames et messieurs les ministres, anciens ministres et premier secrétaire du PS, vous avez tout faux. Dans une désespérée et affligeante tentative de ne pas perdre la face, vous tentez de faire croire aux Français que le choix de Black M. serait attaqué du fait de la couleur de peau du chanteur et du rap qu'il pratique. Non, ce sont les paroles injurieuses de ses chansons qui sont en cause. Surtout, oui surtout, vous avez perdu tout bon sens en imaginant que l'on pouvait commémorer le souvenir des 300 000 de morts français et allemands de Verdun, du sacrifice des Poilus, en chantant et en dansant à proximité de cet " immense champ de morts".
 
Alors, je n'accepte pas d'être traité de facho, réac et raciste parce que j'ai envie que la mémoire de mon grand-oncle soit respectée. 
Je n'accepte pas d'être traité de facho, réac et raciste parce que j'estime que l'histoire de notre pays mérite mieux que la sarabande que vous projetiez. 
Je n'accepte pas d'être traité de facho, réac et raciste parce que je souhaite que l'on commémore dans la dignité les héros qui ont fait l'Histoire de France, ceux qui sont célèbres comme les anonymes de Verdun. 
Je n'accepte pas d'être traité de facho, réac et raciste même si l'extravagance de votre argumentation vous rend inaudibles et que votre parole ne porte plus, ce qui semble échapper à votre entendement.
 
CLEMENCEAU, réveille-toi ! Ils sont devenus fous.
 
Pierre ZAMMIT
Officier Général (2s)
Repost 0
Published by ACBIVIERS
18 mai 2016 3 18 /05 /mai /2016 07:11
bandeau mai information

LETTRE D'INFORMATION - MAI 2016

 

Droit à la vérité, devoir de vérité.


Après un sénateur de la majorité qui demandait hier au chef d’état-major des Armées de faire taire les militaires à la retraite, c’est  cette fois-ci un ancien Premier ministre qui affirme, devant un parterre de jeunes étudiants et dans une expression digne de nos meilleurs comiques: « les militaire peuvent réfléchir mais il y a des limites à ne pas dépasser ». 
Dans le même temps, mais en toute discrétion,  le directeur de cabinet du ministre de la Défense envoie des lettres comminatoires à tous les officiers généraux dès lors qu’ils s’expriment sur des sujets d’actualité, en les rappelant à leur « devoir de réserve ». 


L’armée n’a pas toujours été la « Grande Muette ».


Depuis quand les militaires d’active ne devraient-ils plus réfléchir et ne pourraient-ils plus s’exprimer librement, y compris devant les membres d’une commission composée de parlementaires ? Tout en se gardant, bien entendu, de dévoiler des informations secrètes et de remettre en cause la discipline dans l’exécution des missions qui leur sont confiées, devraient-ils cesser de faire connaître leurs réflexions sur les questions de Défense et de Sécurité qui sont au cœur de leur métier ?

Ils sont évidemment encouragés à s’exprimer par l’exemple d’illustres prédécesseurs : Lyautey, de Gaulle, Beaufre pour ne citer que les plus connus, car comme il a été rappelé récemment, l’armée n’a pas toujours été la « Grande Muette », mais elle l’est devenue.

Rappelons tout de même que les militaires qui s’expriment aujourd’hui sont d’abord des citoyens à part entière depuis que la République leur a accordé le droit de vote en 1945 et que, de plus, ils ont tous accepté  le principe du sacrifice éventuel de leur vie au service de la France.   
 

Dire la vérité.


Ce que certains leur reprochent aujourd’hui  c’est d’exposer clairement des faits, d’analyser sans complaisance des situations anormales, de pointer des incohérences, de dénoncer des insuffisances voire des lacunes inacceptables, et de proposer des solutions souvent de bon sens, le tout de manière argumentée,  sans langue de bois et sans esprit polémique.

Que des experts de haut rang, s’expriment sur les questions militaires dans un langage clair et en toute franchise en raison de l’urgence de certaines situations, suscite, il est vrai, l’attention et souvent l’admiration. Elle  nourrit la confiance de la population envers ses militaires (exprimée à plus de 90% d’après les derniers sondages).

Les chefs d’état-major des armées sont régulièrement auditionnés par des membres de commissions parlementaires. D’autres, en situation de responsabilité, le sont au coup par coup. Il est pour eux inimaginable que leurs propos devant la représentation nationale ne soient pas complets et d’une totale franchise, que cela plaise ou non à l’auditoire. Il en va de la connaissance et de la compréhension des faits sans laquelle il ne peut y avoir de bonnes décisions. Si tel n’était pas le cas, l’exercice même de la démocratie en serait compromis car les élus sont, avant toute appartenance à un parti politique, les représentants du peuple et celui-ci a droit à la vérité. Aussi on ne comprend pas pourquoi le général Soubelet a été semble-t-il sanctionné par une mutation à la suite de ses propos devant la commission qui l’avait convoqué.

D’une façon plus générale, il est regrettable que les membres de la commission de la Défense de l’Assemblée nationale, par exemple, soient si peu nombreux à participer régulièrement aux auditions au cours desquelles les chefs d’état-major exposent les problèmes auxquels les armées sont confrontées. De même, trop peu de médias relaient leurs propos.


Le lien entre les Français et leur armée.


C’est pourquoi l’ASAF propose depuis plusieurs années que ces généraux qui conduisent les opérations en cours et préparent les forces armées pour les décennies à venir, puissent s’exprimer aux heures de grande écoute à la radio ou à la télévision, ou encore dans la presse écrite. 
Nul doute que si les chefs militaires avaient cette possibilité et cette liberté, les Français s’intéresseraient davantage à leur armée, renforçant ainsi le lien armée-nation. Ils comprendraient mieux les raisons de nos engagements militaires et accepteraient d’autant  plus  les efforts financiers que la Nation doit consentir pour assurer sa Défense, préserver ses intérêts et garantir son indépendance.

L’adhésion et le soutien indéfectible de la Nation à son armée se construit sur la connaissance, la compréhension qui nourrit  la confiance entre soldats et citoyens. L’Armée ne doit et ne peut plus être la « Grande Muette », sauf naturellement dans les seuls aspects véritablement secrets des opérations militaires.

Alors que des transformations rapides se produisent dans tous les domaines, pourquoi brider la réflexion et l’expression d’officiers sur des sujets d’intérêt militaire. Une telle sclérose imposée menace l’avenir de la défense de la  France. En effet, qui, mieux que ces cadres y compris les plus jeunes, sont à même de combiner tradition et modernité, valeurs françaises et hautes technologies, nouvelle donne stratégique et tendances lourdes des peuples et des nations ?


A la suite des déclarations inacceptables de ce sénateur et de cet ancien Premier ministre, les prises de position de l’ASAF ont suscité d’innombrables réactions de soutien. Celles-ci ne peuvent que nous encourager à renforcer notre action en vue de continuer à informer en toute franchise et en toute liberté les décideurs et nos concitoyens sur les questions de Défense.


 

 LA REDACTION


 

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 21:52
A propos de notre valeureux camarade , Claude Coin
A propos de notre valeureux camarade , Claude Coin
A propos de notre valeureux camarade , Claude Coin
Repost 0
Published by ACBIVIERS
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 06:25
Repost 0
Published by ACBIVIERS
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 06:24
Repost 0
Published by ACBIVIERS
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 06:22

durant la guerre de 1914-1918, l’Afrique fournit à la France 3,5% de toutes ses importations et 5,22 % de ses soldats. Ces chiffres sont respectables et il n’est naturellement pas question de les négliger. Mais prétendre qu’ils furent déterminants est un mensonge doublé d’une manipulation."          

Repost 0
Published by ACBIVIERS
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 17:19

A l'invitation de Christophe Engrand, Maire de Barraux et Conseiller Départemental, le Capitaine Patrick Le Cavelier (RO) s'est rendu à la cérémonie commémorative du 08 mai 2016 pour y représenter à la fois la 27°BIM et l'UNC Dauphiné en qualité de Vice Président de la section Belledonne-Vercors. A l'issue de la cérémonie et du salut aux porte-drapeaux, il a pu s'entretenir avec les divers élus en présence et leur rappeler l'attachement de l'UNC Dauphiné au devoir de mémoire ainsi que les actions menées auprès des communes et de l'enseignement scolaire dans ce sens.

Patrick Le Cavelier

Cérémonie commémorative du 08 mai 2016 à Barraux

..

Repost 0
Published by ACBIVIERS
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 21:34
Repas de cohésion

..

Repost 0
Published by ACBIVIERS