Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 08:05

LIBRE OPINION de Bernard LUGAN : L’inexorable glissement du jihadisme vers l’Afrique subtropicale.

 
Posté le mardi 15 mars 2016
 
 
Le massacre commis à Grand Bassam, en Côte d’Ivoire, le dimanche 13 mars, venant après ceux de Ouagadougou le 16 janvier 2016 et de Bamako le 20 novembre 2015, confirme ce que j’écris depuis plusieurs mois dans l’Afrique Réelle, à savoir que se produit actuellement un glissement du jihadisme depuis la zone saharo-sahélienne au nord, vers la zone sahélo-guinéenne au sud.
 
La raison en est simple : le dispositif Barkhane rend les espaces nordistes du Mali et du Niger de plus en plus hostiles aux terroristes et de plus en plus difficiles aux trafiquants. Certains, parmi ces derniers, ont d’ailleurs commencé à se détacher des jihadistes. Les terroristes islamistes ayant compris que la région n’est plus totalement sûre pour eux, ils opèrent donc désormais plus au sud où ils bénéficient de solidarités dans la toile wahhabite patiemment tissée depuis plusieurs décennies par l’Arabie saoudite et le Qatar. Les lignes bougent donc et il est essentiel de bien le voir afin de ne pas demeurer cramponnés à des analyses obsolètes.
 
 
 
De plus, ne nous laissons pas abuser par les revendications. Certes Aqmi et Daesh sont actuellement engagés dans une surenchère expliquant en partie, mais en partie seulement, la multiplication des actions terroristes dans la région ouest africaine. Mais, comme ces deux organisations terroristes partagent la même idéologie et ont les mêmes buts, leur réunion, sous une forme ou sous une autre, est inscrite  dans un avenir plus ou moins proche. Nous devons en effet bien avoir conscience qu’il n’existe pas de cloisonnement hermétique entre les jihadistes et, comme ces derniers peuvent prendre des appellations différentes au gré des circonstances, l’erreur serait de nous raccrocher à une classification « géométrique », à l’européenne, avec des étiquettes collées sur des individus ou sur des mouvements.
 
 
 
La situation est claire : nous sommes face à une nébuleuse à la fois poreuse et en perpétuelle recomposition, mais d’abord dynamique. Son nouvel objectif n’est plus le nord du Sahel où sa manœuvre est bloquée par les forces françaises, mais les Etats du littoral. Or, aucun de ces fragiles dominos côtiers composés de zones et de populations profondément différentes n’a, à lui seul, les moyens de faire face au gigantesque jihad qui court, tel un incendie, le long d’une ligne de feu partant de la Somalie à l’est jusqu’à la Mauritanie et au Sénégal à l’ouest. Ce brasier qui englobe à la fois le Mali, le Burkina Faso et la région nigéro-tchadienne, croise la diagonale jihadiste qui part depuis la Libye islamiste pour atteindre le nord du Nigeria avec Boko Haram.
 
 
 
Le nouveau foyer qui vient d’être allumé en Côte d’Ivoire est particulièrement inquiétant. En dépit des artificielles annonces économiques, ce pays est en effet d’une extrême fragilité car tous les ingrédients de la guerre civile des années passées y demeurent. Nul doute que les islamistes sauront y souffler sur des braises non éteintes. 
Quant au pivot tchadien, il entre à son tour dans une période de turbulences. Naturellement relayés par le Monde, Libération et les divers blogs africanistes, les adversaires du président Déby ont en effet commencé à utiliser les prochaines échéances démocratiques pour saper son pouvoir. Au risque de provoquer un tsunami régional.
 
 
 
 
Bernard LUGAN
Repost 0
Published by ACBIVIERS
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 07:59
Envoyé le : Mercredi 16 mars 2016 22h18
 
 
Bonsoir à tous,
 
Maman récupère doucement mais sûrement des suites de l’opération du 3 mars dernier.
Elle quittera la clinique Belledonne demain, comme convenu, pour intégrer un nouvel établissement .
En revanche, elle n’ira pas à la Baume d’Hostun mais au centre médical de Rocheplane à Saint Martin d’Hères où une  place lui a été trouvée !
C’est une bonne nouvelle qui facilitera l’organisation familiale, le lien social et amical.
Merci à tous pour vos attentions diverses et multiples; les appels, les visites, les présents, les fleurs …
Elle a beaucoup de chance de tous vous avoir autour d’elle et en a pleinement conscience !
 
Bonne soirée,
 
Valérie

 

 

Centre Médical Rocheplane 

Centre hospitalier
 
Adresse : 6 Rue Massenet, 38400 Saint-Martin-d'Hères

 

 

 

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 06:20

Le président fondateur de Capgemini, leader européen des services informatiques, mécène du FC Grenoble et des Barbarians, est décédé hier à Grenoble à l’âge de 81 ans. Une perte immense pour le monde des affaires dont il était l’un des patrons les plus respectés et pour le rugby qu’il chérissait par-dessus tout.

Voir les commentaires

Repost 0
Published by ACBIVIERS
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 22:03
Repost 0
Published by ACBIVIERS
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 20:13
Communiqué

..

Repost 0
Published by ACBIVIERS
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 20:06
Jeudi 17 Mars 2016, à 23 H 45 : PRISONNIERS  FRANCAIS  DU  FLN.
Ce documentaire est suivi à 0 H 45 du film "l'AMERE PATRIE : le retour des français d'Algérie
Repost 0
Published by ACBIVIERS
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 20:00
Repost 0
Published by ACBIVIERS
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 19:55

Ce message ne s'affiche pas correctement ? Cliquez ici!

ASAF

LETTRE ASAF - MARS 2016

 

100 ANS APRÈS, LA NOUVELLE GUERRE DES FRANÇAIS

Le chef de l’État ayant déclaré que « la France est en guerre », il lui faut maintenant la conduire. Il appartient au Premier ministre de définir la stratégie générale et de mettre en œuvre de manière cohérente celles des différents ministères pour vaincre. Pour cela, il faut agir non seulement contre les terroristes actifs et identifiés, mais aussi, et simultanément, sur les causes plus profondes qui nourrissent un ennemi potentiel susceptible de se développer.

Où en sommes-nous, alors que le Premier ministre vient de déclarer, il y a quelques jours, que nous serons l’objet d’autres attaques de masse et qu’au Maroc, récemment, un attentat à l’arme chimique aurait été déjoué ?

Désigner l’ennemi

Il faut le faire de manière claire et précise sans se cacher derrière des mots abscons.

Qui sont-ils ceux qui assassinent sur notre sol ? Nous le savons bien : ce sont les « fous de Dieu » nourris à la drogue de l’islam radical, comme l’étaient hier les idéologues imprégnés du nazisme et du communisme.

Leur mode d’action privilégié en France est pour l’instant le terrorisme sous la forme d’une violence massive, brutale et médiatisée.

Dans le monde arabo-musulman, elle prétend s’inspirer de la charia pour justifier la soumission des personnes, la conquête de territoires afin de disposer de ressources financières et constituer ainsi des bases qui permettront de porter la terreur dans notre pays.

Désigner l’ennemi, Daesh et autres groupes terroristes de la nébuleuse djihadiste, se révèle indispensable pour éviter les confusions, permettre de mobiliser les Français et pour définir les meilleures stratégies à mettre en œuvre, non seulement militaire, sécuritaire, judiciaire et diplomatique, mais aussi financière, éducative, médiatique, démographique et technique, coordonnées dans un temps qui sera long, et dans l’espace, selon des objectifs clairs. Rien ne serait pire que de laisser se développer, pour quelque raison que ce soit, des zones de non droit comme autour de Calais ou dans certains quartiers de grandes villes françaises, véritables zones de repli et refuges pour les terroristes comme l’est apparemment devenue la commune de Molenbeeck en Belgique.

Définir les buts de guerre

C’est répondre à la question : pourquoi faisons- nous la guerre ?

Il faut que tous les Français aient bien conscience de ce qui nous menace aujourd’hui et plus encore demain. Plutôt que de dénoncer les stigmatisations et amalgames, montrons les faits et expliquons les mécanismes terroristes.
Nous nous battons pour notre liberté, celle qui est constitutive de notre peuple. Il est composé d’hommes et de femmes libres qui entendent le demeurer, fût-ce au prix de leur vie, car la liberté est l’héritage le plus précieux que nous ayons reçu des générations précédentes.

Elles ont su nous le transmettre, au prix d’immenses sacrifices, ceux des poilus de Verdun comme ceux des combattants de Bir Hakeim, de Monte Cassino et de la Résistance.

Mobiliser et agir

Cette guerre concerne en priorité l’État et les institutions régaliennes, mais aussi tous les Français sans exception. Chacun a un rôle à jouer : enseignants, journalistes et chaque Français qui peut, par sa vigilance, son civisme et ses compétences, aider les forces de sécurité et parfois, très directement, sauver des vies. Face à un adversaire qui paraît insaisissable car il se fond dans la population, chaque citoyen doit se sentir concerné et agir en combattant afin de créer l’incertitude chez l’ennemi et aider à le démasquer avant qu’il ne tue.

Dans l’urgence, l’armée s’est déployée en renfort des forces de sécurité sur le territoire national, mais elle ne peut maintenir une telle posture dans la durée et dans des tâches de gardiennage sans réduire son entraînement, abaisser son niveau opérationnel et restreindre ses capacités d’action et d’intervention hors de la Métropole où elle mène simultanément le dur « combat de l’avant ».

En revanche, en appui des forces de sécurité, elle pourrait sans doute mener, avec des moyens spécialisés, des actions dynamiques dans certaines zones dont l’accès est parfois interdit par des bandes qui font régner leur loi et non celle de la République.

C’est aujourd’hui l’occasion d’éradiquer ces enclaves de non-droit obéissant aux lois claniques, d’y réimplanter l’État pour substituer aux trafics et pressions en tout genre une politique éducative et immobilière adaptée et une formation civique et professionnelle vigoureuse inculquant les valeurs de respect et de travail. Dans ce domaine, d’ailleurs, des anciens cadres de la Défense, de la police, de la gendarmerie et de la justice, entre autres, pourraient jouer un rôle actif.

La nouvelle guerre qui nous est imposée sera sans aucun doute longue et difficile. Elle ne peut toutefois nous surprendre puisque l’adversaire nous en a menacés depuis longtemps.

Elle ne doit pas non plus nous effrayer, mais elle exigera beaucoup de clairvoyance et de courage. Encore faut-il qu’au plus haut sommet de l’État on explique, on mobilise et on conduise cette guerre en y consacrant tous les moyens nécessaires.

Aussi, que l’on donne aux armées, instrument premier de la Défense et expression de l’unité nationale, les ressources indispensables à sa remontée en puissance. Il en va du succès de nos armes.

La confiance se nourrit de paroles mais aussi d’actions. Nous avons entendu des paroles guerrières, il faut maintenant passer aux actes et faire preuve de fermeté, de détermination et de foi en notre pays.

La rédaction ASAF

N.B. La lettre mensuelle de l'ASAF est adressée gracieusement à tous les internautes qui le souhaitent. Pour la recevoir il suffit de cliquer ICI et indiquer votre nom et votre adresse internet.

 

Repost 0
Published by ACBIVIERS
14 mars 2016 1 14 /03 /mars /2016 19:46
Nouvelles de Josette Fontanel

Chers camarades

Suite à une lourde ,grave et longue intervention chirurgicale au coeur, Josette Fontanel hospitalisée depuis une semaine à la clinique Belledonne, va mieux.

Elle a recommencé à s’alimenter et les douleurs post opératoires s'atténuent.

Elle quittera la clinique mutualiste de Saint Martin d'Hères où elle se trouve actuellement, le 17 Mars, et dès le lendemain , sera dans la maison de repos de la Baume d'Hostun dans la Drome provençale, sur la route de Valence, Elle y restera six semaines.

Vous pouvez lui rendre visite de suite , et aussi à la Baume d'Hostun où elle risque un peu de s'ennuyer.

Je vous rappelle que l'un des trois piliers de l'UNC est la solidarité.

Merci pour elle

Avec mon amitié

Pierre Chauvet

Repost 0
Published by ACBIVIERS
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 18:45

Voir les commentaires

Repost 0
Published by ACBIVIERS