Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Assemblée Générale

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 21:08

Chers Adhérents, Compatriotes et  Amis,

Le 14 mars prochain, à 14 heures, se déroulera à BEZIERS une cérémonie à laquelle notre Comité engage ses adhérents et amis à participer en nombre : soyez présents à nos côtés pour remercier le Maire de Béziers ! La « rue du 19 mars 1962 » sera renommée, ce jour-là, « Rue du Commandant Hélie Denoix de Saint Marc » et la cérémonie se déroulera sur les lieux du changement de plaque. Certains ont cherché à jeter l’opprobre sur Hélie Denoix de Saint Marc, cet éminent patriote français. Qu’ils apprennent à mieux le connaître en consultant ses décorations ci-dessous.

Ainsi disparaîtra cette plaque célébrant une date infamante qui ne marque que le début de la décadence de la France, ce que personne ne peut plus nier, aujourd’hui. Son retrait lavera la ville de Béziers de la souillure que fut la capitulation honteuse du 18 mars 1962 et le génocide barbare qui en a découlé, alors qu’il avait été prévu par le Chef de l’Etat français : « A quelles hécatombes condamnerions-nous ce pays, si nous étions assez stupides et assez lâches pour l'abandonner. » (Charles De Gaulle - conférence de presse du 23.10.1958)

Car à Evian, ce ne sont pas des « accords de paix » qui ont été décidés, mais bien un pacte sanglant entre des terroristes barbares et le Chef de l’Etat français. Le 18 mars 1962, au nom d’une France qui n’est plus, aujourd’hui, que la caricature d’elle-même, c’est l’acte le plus déshonorant  de notre Histoire qui fut accompli. Un acte scellant l’alliance de l’imposture gaullienne, érigée en doctrine officielle, avec les terroristes minoritaires du FLN, soudain réarmés par la France contre des milliers et des milliers de Français d’Algérie de toutes ethnies.

Les diatribes contre l’O.A.S. que nous avons pu lire, çà et là, sont ridicules et dénuées de tout fondement historique. Le  20 avril 1962, le Général Salan, l’homme le plus décoré de France, était arrêté et, de ce fait, l’O.A.S était dissoute. La poignée de patriotes résistants à l’abandon des départements français d’Algérie n’existait pratiquement plus et des milliers de Français, surtout de Français-musulmans fidèles à la France, étaient livrés à la vindicte de la « force locale » algérienne, armée par la France gaulliste, alors que les meilleurs de nos patriotes étaient fusillés, et que nos anciens départements d’Algérie retombaient dans l’anarchie sauvage et profonde des siècles enfouis !

 

A très bientôt chers Adhérents, Compatriotes, Amis et Sympathisants, le 14 mars 2015 :
Tous à Béziers !

Partager cet article

Repost 0
Published by ACBIVIERS