Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Formulaire d'adhésion

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 06:58

Discours de  Pierre Chauvet Pdt UNC Dauphiné :

La cérémonie en mémoire du martyre des harkis  qui s’inscrit ce jour dans la liste des onze commémorations nationales au même titre que le 8 mai, la fête de Jeanne d’Arc ou le 11 Novembre, sera dédiée au caporal harki Brahim Remli décédé l’an dernier, ,45 ans porte drapeau de l’Union Nationale des Combattants, prisonnier sept  ans par le FLN dans le camp d’extermination de Lambèse au sud de Batna, sauvé par la Croix Rouge Internationale ,ainsi qu’au Lieutenant Jean Ravoire ayant servi pendant les guerre de Tunisie et d’Algérie, qui nous a quitté pendant l’été.

Rappelons que le débarquement français en 1830 en Algérie a été décidé par les puissances européennes lasses du piratage des barbaresques de l’empire ottoman depuis Alger, Tunis et Tripoli

Le mandat demandait le rétablissement du commerce maritime et Méditerranée, l’arrêt de l’esclavage des populations européennes qui avait fait plus d’un million et demi de victimes en deux siecles, l’arret de la piraterie

Dès 1838,l’armée française va incorporer dans ses unités des « indigènes »qui vont ainsi créer  les grandes unités de l’Armée d’Afrique tels les régiments de spahis, de chasseurs d’Afrique, de tirailleurs, les goums, les compagnies méharistes etc..

Ces unités vont participer à toutes les campagnes de l’armée française ,du Mexique ,à la Crimée, des guerres du Maghreb  aux première et deuxième guerres mondiales, à la guerre d’Indochine et bien sur à la guerre d’Algérie.

Pendant cette dernière on comptera jusqu’à 200000 soldats français musulmans qui  combattront le FLN (Harkis accompagnant les unités de combat, Moghaznis gardant les SAS, groupes d’auto-défense des villages, régiments de tirailleurs algériens.)

Les accords d’Evian prévoyaient  d’intégrer ces combattants dans l’armée française (la majorité refusa de quitter l’Algérie) Ils pouvaient aussi intégrer la nouvelle armée algérienne (Ils refusèrent également de rejoindre ceux qu’ils avaient combattu.

Enfin un modeste pécule  était proposé à ceux qui avaient repoussé les offres précédentes. Ce fut le choix que fit la majorité qui voulait  recommencer une autre vie

Bien entendu France et Algérie garantissaient ces accords et l’intégrité physique de ces combattants

Des le dramatique  et ignoble 19 mars  commencèrent les assassinats de harkis  désarmés par la France .des unités complète telle le Commando Georges, composée de harkis ralliés ,furent éliminées avec sauvagerie

Des officiers français désobéirent aux ordres et réussirent à faire passer en France quelques milliers de harkis et leur famille

L’accueil comme pour les européens, fut indigne et ces anciens soldats français furent longtemps ignorés, méprisés par les autorités

  On estime le nombre des harkis assassinés par le FLN entre 80000 et 150000

Les  français européens ne connurent pas un meilleur sort !

Exemple la ville d’Oran à l’aube de l’indépendance de l’Algérie le 5 juillet 1962.Ville de 400000 habitants, dont 200000 musulmans, elle a déjà perdu 100000 européens depuis ce sinistre 19 mars.

La foule se prépare à manifester semble-t-il pacifiquement .Mais la veille sont arrivées des  compagnies de combattant du FLN de l’extérieur, armés, qui se mêleront  à la foule avec d’autres hommes d’armes, les ATO censés  gérer la  phase transitoire amenant le pays jusqu’à son indépendance.

Des coups de feu claquent dès le début de la manifestation. Les soldats s’en prennent à la population civile européenne, tuant, indistinctement femmes et enfants. Des arrestations massives permettant l’internement temporaire avant l’exécution ont lieu.

Le lieutenant Kelif officié musulman  de l’armée française ( 30eBCP) traversant la ville d’Oran avec sa section  fera libérer quatre cents européens internés au commissariat central

Le capitaine de la compagnie du 2eme zouave stationnée en ville en fera libérer autant et les hébergera dans son casernement

Ce seront les seuls qui feront honneur à notre nation et notre drapeau qui va, là recevoir une tache indélébile

La division de 18000 hommes du général Katz, stationnée à Oran, restera l’arme au pied toute la journée afin de ne pas remettre en cause les fameux accords d’Evian

Le pouvoir central parisien sera informé en permanence des évènements

Dans le même temps la boucherie va continuer, femmes et fillettes violées et éventrées, hommes égorgés, pendus à des crocs de boucher, corps entassés au lieudit « le petit lac »qui sera recouvert de chaux le lendemain par l’armée française

Le bilan officiel reconnu par le ministère des affaires étrangères sera de 3190 morts et autant de disparus non retrouvés

A ce jour aucune procédure entamée contre le gouvernement algérien pour crime de guerre, mais

au contraire exercices de repentance à répétition et reconnaissance de la date du 19 mars1962 par le président de la république française actuel, (interprétée par l’Algérie comme  reconnaissance  qu’elle a vaincu la France et gagné la guerre)

Un mois après le rappel du 19 mars 1962  et des accords d’Evian jamais respectés ,la célébration d’une indépendance qui va  provoquer cinq fois plus de morts que pendant la guerre d’Algérie, celle-ci va en quelques semaines se vider de sa population européenne et de 130 ans de mise en valeur de ses terres.

La deuxième guerre d’Algérie, avec le GIA cette fois n’est pas loin, elle fera deux cent mille morts

 

 

Cérémonie en mémoire du martyre des harkis (25 septembre 2016 )
Cérémonie en mémoire du martyre des harkis (25 septembre 2016 )
Cérémonie en mémoire du martyre des harkis (25 septembre 2016 )
Cérémonie en mémoire du martyre des harkis (25 septembre 2016 )
Cérémonie en mémoire du martyre des harkis (25 septembre 2016 )
Partager cet article
Repost0
Published by ACBIVIERS