Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Formulaire d'adhésion

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 22:30

Journée souvenir de nos soldats tombés en Afrique du Nord – 1952-1964

Comme chaque année, malgré la neige, les membres de l'Amicale des Anciens Combattants de Biviers-Saint-Ismier ont honoré et rendu hommage aux « Morts pour la France » durant les combats en Algérie, Tunisie et Maroc de 1952 à 1964, dans la vallée du Grésivaudan.

Cette journée d’hommage fait suite à l'exposition « La guerre d'Algérie, une exigence de vérité » qui s'est tenue à la Maison de L'International de Grenoble du 25 octobre au 10 novembre et fut une belle réussite

La Section de Biviers-Saint-Ismier de l'UNC du Dauphiné a ainsi participé aux cérémonies de Montbonnot-Saint Martin, de Biviers où un hommage tout particulier fut marqué en l'honneur de la famille Silvy, dont trois de ses membres ont leur nom gravé sur le monument au morts de la commune Des membres de cette famille s’étaient déplacés depuis Paris pour assister à cette cérémonie et poursuivre avec nous une partie de celles qui suivirent. La section se rendait ensuite à Saint-Ismier, à Saint Nazaire les Eymes, puis à Bernin où Monsieur Michel Rinaldi se voyait remettre la médaille Militaire par le général Retout. La matinée se terminait par un pot de l’amitié offert par la municipalité de Bernin. Un sympathique repas corse organisé par notre ami Marcel Brun nous fut ensuite servi dans la salle des fêtes. A 14h30, nous étions à Barraux, puis Tencin ou la cérémonie fut suivie d’un pot ainsi qu’ à La Pierre A chaque étape, notre Président Pierre Chauvet rappelait  les conditions dans lesquelles cette guerre s’est déroulée ainsi que l’abandon de la France à la barbarie du FLN de nos harkis et l’exode massif non organisé des français d’Algérie après la signature  non respectée des accords d’Evian. Nous pouvions alors être satisfaits d'avoir honoré nos disparus et été présent auprès de leurs familles ce jour là.

Nous pouvons à cette occasion rendre également un hommage particulier aux porte-drapeaux qui , en dépit du vent soufflant par rafales, ont su rester stoïques face aux éléments

Nous rappelons que la date du 5 décembre, particulièrement chère à nos membres qui ont combattus dans les djebels, les airs, sur mer et dans les villes, est la seule date officielle (décret du 26 septembre 2003), pour rendre les honneurs à ceux qui nous ont quittés dans cette guerre qui ne voulait pas dire son nom.

 

Pour voir les photos, 

Partager cet article
Repost0

commentaires