Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue

  • : UNC Alpes Dauphiné
  • : Vie des Sections rattachées
  • Contact

Formulaire d'adhésion

Recherche Article

Pour nous joindre

               

 

La Guerre d'Algérie

18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 14:24

  

         Les Anciens combattants de l’UNC/Dauphiné ont voulu dédier leur exposition sur la guerre d'Algérie à l’un d’entre eux, André ESPRIT, dernier élève-officier de l’école militaire de Cherchell à être tombé au champ d’honneur, le 8 mars 1962, lors d’un accrochage au djebel Marabcha (secteur de Cherchell) .

C’est à Grenoble que naquit André Esprit, le 16 mars 1938, dans une famille modeste.Très jeune, il entre au pensionnat du Rondeau-Montfleury où il se montre un brillant élève, obtenant aisément son baccalauréat de philosophie. Témoignant déjà d’un esprit droit et juste, il est aimé de ses camarades pour sa bonté naturelle et son dynamisme.

 

           A 18 ans, il suit les cours de la Faculté des lettres de Grenoble tout en étant surveillant à l’Externat Notre Dame, afin de subvenir au financement de ses études. Il consacre ses congés à la colonie de vacances de Curières sous la direction de l’Abbé Paillassou. Ainsi peut-il développer les qualités de commandement qui lui seront reconnues à Cherchell.

 

         A 22 ans, il obtient avec brio sa licence d’histoire et géographie. Tout au long de ses études, il aura également montré un dévouement constant à sa famille, témoignant ainsi d’éminentes qualités humaines.

Elément dynamique et infatigable, il est déjà un meneur d’hommes sachant s’imposer à ses camarades par sa simplicité, son sens de la justice et une volonté à toute épreuve. A ses facultés intellectuelles, il allie de grandes capacités physiques et décide de s’inscrire au Judo-club de Grenoble : en deux ans il atteint le grade de ceinture marron et se prépare à la ceinture noire.

           Ayant achevé ses études, il devient professeur d’histoire et géographie à l’Externat Notre Dame. Chrétien fervent, il s’y trouve bien et paye sans compter de sa personne : dévoué à ses élèves il assume aussi le rôle de moniteur d’éducation physique et celui de moniteur-chef de la colonie de Curières. Se donnant pleinement à son idéal de chef et de chrétien, il rayonne de joie et se fait remarquer par son total dévouement.

           Au mois de septembre 1961, il est incorporé au 1ier RPIMa à Mont de Marsan et rejoint le Peloton préparatoire d’Officier de Réserve. Il en sort major et entre à Cherchell le 3 janvier 1962.

           C’est en apprenant son métier de chef de section qu’il tombe devant l’ennemi . Il sera distingué par la citation suivante :

« Elève-officier de tout premier ordre qui depuis son arrivée à l’Ecole militaire de Cherchell s’est fait spécialement remarquer par sa personnalité et son enthousiasme. Le 8 mars 1962, au cours d’une sortie en zone rebelle, a été grièvement blessé lors d’un accrochage au Marabcha, secteur de Cherchell. Est tombé en servant l’arme automatique de son groupe dès le début de l’engagement face à un ennemi particulièrement agressif. Est décédé des suites de ses blessures. »

 

         Il était naturel que les anciens combattants du Dauphiné, près de cinquante ans après son sacrifice, rendent hommage à l’ élève-officier André Esprit, l’un des leurs, Dauphinois comme eux, officier exemplaire et authentique héros de la guerre d’Algérie. C’est pourquoi notre exposition «  La guerre d’Algérie, une exigence de vérité » lui est dédiée.

Partager cet article
Repost0

commentaires